Entreprises

Dirham Express capitalise sur la diaspora

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5160 Le 04/12/2017 | Partager
Après les MRE, l’entreprise étend son ciblage à d’autres communautés
L’enseigne mobilise près de 2 milliards de DH de transferts

L’opérateur de transfert d’argent Dirham Express compte doubler ses parts de marché sur les transferts de MRE à l’horizon 2020. Pour 2017, son management table sur une mobilisation de près de 2 milliards de DH de transferts des diasporas, dont environ 90% à destination du Maroc. Créée en 1999, par un Marocain résidant aux Etats-Unis, Dirham Express est l’un des principaux acteurs dans le secteur de transfert d’argent des MRE.

mre_transfert_060.jpg

L’entreprise a su s’imposer sur les différents corridors qui relient de multiples pays émetteurs de fonds à destination du Maroc et de l’Afrique subsaharienne. Cette enseigne est une success-story peu connue au Maroc. Avec ses 40 points installés en France et des services comme la gratuité à la première transaction, Dirham Express s’impose sur le marché du transfert d’argent auprès de la diaspora.

L’entreprise revendique près de 1,8 million de clients-bénéficiaires au Maroc et 1,2 million de clients-senders sur les 5 millions de MRE (environ 24%). L’un de ses avantages compétitifs réside dans la diversité des services de transfert qu’elle propose: cash à cash, cash à compte, cash à carte, carte à cash et une solution mobile en cours de lancement.

Le déploiement d’un réseau propre lui a permis d’assurer une couverture ciblée, concentrée dans les zones à forte émigration et dans les villes qui connaissent une forte concentration des diasporas étrangères principalement: Paris et banlieue, Lille, Montpellier, Bordeaux, Marseille... Au Maroc, l’entreprise a fait le choix de limiter le nombre de ses partenaires à BMCE Bank of Africa, Al Barid bank ou encore Barid Cash.

«Ces partenaires nous garantissent une large couverture du territoire marocain avec plus de 3.000 points (zones urbaines et rurales comprises). Nous ne voyons donc pas l’intérêt de déployer un réseau propre au Maroc», explique Youssef Charef, DG de Dirham Express.

En dehors du Maroc, l’entreprise déploie ses services dans 9 pays de la zone UEMOA (Sénégal, Bénin, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Mali, Côte d’Ivoire, Niger et le Togo), via des partenariats avec plusieurs réseaux payeurs. Forte de ces acquis, l’entreprise va passer à une dimension continentale. «Nous investissons pour élargir prochainement notre réseau à plus de 17 pays en Afrique», soutient le management.

A moyen et long termes, le management compte renforcer davantage la visibilité de son brand en étendant son réseau propre particulièrement en France. L’opérateur s’apprête à clôturer l’exercice 2017 avec plus de 40 points installés en France, suivant un rythme d’implantation accéléré durant les deux dernières années.

«A l’horizon 2020, nous comptons dépasser 300 points», fait valoir le manager. A fin octobre, les recettes des MRE ont atteint 54,8 milliards de DH. Dès fin juin 2017, l’hexagone représentait environ 33,3% de ces recettes, suivi de l’Italie (8,6%) et l’Espagne (8,5%).

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc