Entreprises

Accor renforce son segment de luxe au Maroc

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5148 Le 15/11/2017 | Partager
Le premier Fairmont ouvre à Marrakech
2 autres unités de la même enseigne bientôt à Agadir et Rabat
Elles seront achevées en 2019
accor-hotel-048.gif

L’hôtel de Marrakech qui appartient New Mauritius Hotels a été confié en gestion à la chaîne Fairmont du groupe Accor (Ph. Mokhtari)

Après Marrakech, un 2e Fairmont devra ouvrir ses portes à Agadir en 2019. Plus exactement au sein de la station balnéaire de Taghazout Bay. Si le montant de l’investissement n’a pas été communiqué, on sait déjà que le Fairmont Taghazout Bay, dont la construction est en cours, comprendra 155 chambres, en plus de 52 villas. Le 3e Fairmont sera à Rabat, plus exactement sur le site du Bouregreg  et d’autres unités portant la même marque sont en cours de réflexion.

L’annonce a été faite par Hamid Bentahar, CEO AGM & Executive vice-président marques luxe & haut de gamme d’AccorHotels. L’occasion était la présentation officielle du Fairmont Royal Palm de Marrakech pris en gestion il y a 6 mois. L’hôtel est sis sur un domaine éco-conscient, au cœur d’une oliveraie centenaire. Il compte 134 clés réparties en chambres, suites et villas, une piscine de 2.000 m², 4 restaurants à la cuisine inventive, un Spa de 3.500 m², un club enfant unique, un centre de sport et un golf de 18 trous signé Cabell B. Robinson.

A noter que si le golf n’a pas vocation à dégager des bénéfices, c’est un outil très important pour le marketing de cet établissement et un atout indéniable notamment auprès des golfeurs qui représentent la moitié des clients de l’hôtel. En confiant son hôtel à Fairmont, le propriétaire New Mauritius Hotels souhaitait augmenter ses taux d’occupation pour les porter à 65% au lieu des 40% actuellement.

«Et Fairmont est mieux placé puisque l’enseigne s’appuie  sur la force de frappe commerciale d’Accor, très alignée avec ce que le Maroc recherche comme clientèle, pour réaliser cet objectif»,  nous avait confié son CEO Gilbert Espitalier-Noe (cf. leconomiste.com n°5005, le 18 avril 2017).

Six mois après sa reprise par Fairmont, et d’après les nouveaux managers de l’établissement,  l’hôtel se porte bien. Ses taux d’occupation s’alignent sur ceux affichés par Marrakech (50%), indique Afif Salibi, directeur général. La moyenne de séjour est située entre 4 et 5 jours pour la clientèle étrangère alors que celle locale vient surtout pendant les week-ends.

Avec le temps, nous comptons diversifier les marchés, d’autant plus que Marrakech est une ville ouverte sur le monde entier», insiste Salibi. Outre l’hôtel, le groupe hôtelier prendra également en charge, pour ceux qui veulent, la gestion des locations des villas du Domaine. «Nous les considérons comme un produit complémentaire de l’hôtel. Nous aidons les propriétaires dans la gestion de leurs villas. Nous leur proposons des programmes de location et des services supplémentaires», explique Bentahar.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc