Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5147 Le 14/11/2017 | Partager

■ La demande d’or à un niveau plus bas
Entre juillet et septembre 2017, la demande mondiale d’or s’est inscrite en baisse de 9% par rapport au troisième trimestre 2016, à 915 tonnes, ce qui représente son plus bas niveau depuis le troisième trimestre de 2009. L’Inde est la principale explication à cette faiblesse de la demande. Elle est le deuxième plus grand acheteur d’or au monde, derrière la Chine, mais l’industrie aurifère indienne a été perturbée par de nombreuses mesures de lutte contre le marché noir. La demande de bijouterie dans le monde s’est établie à 478,7 tonnes au troisième trimestre contre 488,3 tonnes au deuxième et celle d’or en pièce et en lingot a atteint 222,3 tonnes, contre 242,9 tonnes au deuxième trimestre.

■ Début des plaidoiries au procès de la FIFA
Le procès de la corruption à la FIFA s’est ouvert hier lundi à New York avec les plaidoiries des avocats des deux parties. Et ce, deux ans et demi après l’arrestation de responsables du football mondial à Zurich. Ce procès est censé durer environ six semaines. Trois accusés seulement, trois responsables de fédérations sud-américaines, figurent au banc des accusés, sur les 42 personnes initialement mises en cause par la justice américaine dans ce scandale qui a entraîné la chute de Sepp Blatter, président de la Fédération du football mondial. Vingt-quatre ont déjà plaidé coupable de prise de pots-de-vin, fraude, ou blanchiment d’argent, faisant de la corruption à la tête du football mondial une affaire cruciale.

■ Séisme en Irak et en Iran: Les secours s’intensifient
Les secours iraniens s’activaient, hier lundi, pour trouver d’éventuels survivants du tremblement de terre qui a frappé dimanche soir l’ouest de l’Iran et plusieurs régions irakiennes, faisant au moins 344 morts et plusieurs milliers de blessés. Le bilan pourrait toutefois s’alourdir vu la violence de la catastrophe.

■ La France commémore les attentats du 13 novembre 2015
La France a commémoré hier lundi les attentats du 13 novembre 2015, les pires de son histoire avec 130 morts et plus de 350 blessés. Lecture du nom des personnes tuées, dépôt de gerbe, minute de silence, échanges avec les familles de victimes... le Président français Emmanuel Macron a respecté le même cérémonial, tôt lundi matin, sur chacun des six lieux attaqués, des terrasses vides des cafés-restaurants parisiens au Stade de France dans la banlieue, et enfin la salle de concerts du Bataclan, où jouait ce soir-là le groupe de rock californien Eagles of Death Metal (EODM).

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc