Culture

Semaines du film européen: Un grand cru pour cette année

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5146 Le 13/11/2017 | Partager
8 longs-métrages européens, récents, projetés dans 4 villes
Un programme de courts métrages du Sud
Organisé par l’UE depuis 1991
semaine_du_film_europeene_046.jpg

The Square, le film d’ouverture des Semaines du film européen, du Suédois Ruben Östlund a obtenu la Palme d’Or du festival de Cannes en 2017 et représente son pays aux Oscars 2018. Il dresse un portrait cruel d’une certaine société à travers son personnage principal, archétype de l’homme occidental moderne (Crédit DR)

Pour leur 26e édition, les Semaines du film européen ont sorti le grand jeu. Ruben Östlund, Agnès Varda ou encore Michael Haneke… Les plus grands réalisateurs européens, aux côtés de leurs collègues plus jeunes, mais tout aussi talentueux, tels que Philippe Van Leeuw ou encore Rodrigo Sorogoyen pour un panorama assez complet du cinéma d’Europe à voir, ou à découvrir du 13 au 28 novembre 2017 à Rabat, Casablanca, Marrakech, et Tanger.

Les Semaines du film européen reviennent cette année avec une programmation de 8 longs-métrages ayant été sélectionnés et/ou primés dans les festivals et les manifestations cinématographiques internationales les plus prestigieuses; ainsi que 3 courts-métrages du Sud de la Méditerranée. C’est le film du Suédois Ruben Östlund «The Square», qui ouvre le bal. L’opus a obtenu la Palme d’Or au festival de Cannes en mai dernier et représentera son pays d’origine aux Oscars 2018.

Le film à l’humour mordant, dresse un portrait cruel d’une certaine société occidentale à travers son personnage principal, archétype de l’homme occidental moderne. Christian est un quadragénaire de belle prestance, élégant, écologiquement correct, soutenant les causes humanitaires mais plus discrètement assez veule.

Il est divorcé avec deux enfants, exerce la profession de conservateur d’un prestigieux musée d’art moderne et représente selon Östlund «La passion triste d’un Occident en phase à peu près terminale». Agnès Varda, 89 ans, cinéaste iconique de la Nouvelle Vague française, Lion d’or au festival de Venise en 1985, César d’honneur en 2001, Palme d’honneur au festival de Cannes en 2015, Oscar d’honneur en 2017… s’est associée au célèbre photographe JR.

L’artiste réputé pour coller ses tirages monumentaux sur les parois du monde entier et la réalisatrice octogénaire proposent «Visages Villages», où ils sont à la fois personnages et metteurs en scène. Le documentaire leur a valu de figurer dans la sélection officielle du festival de Cannes cette année, en plus d’un joli succès public (près de 250.000 spectateurs en France).

L’incontournable Michael Haneke (deux fois lauréat de la Palme d’or du festival de Cannes, Oscar du meilleur film étranger pour Amour) poursuit son étude des travers de la bourgeoisie dans «Happy End», également en compétition officielle au dernier festival de Cannes.

Du côté des découvertes, les spectateurs auront rendez-vous avec «Une famille syrienne», du réalisateur belge Philippe Van Leeuw, prix du public au dernier festival de Berlin (Panorama) ainsi que «La lune de Jupiter» du hongrois Kornél Mundruczó, très remarqué lors du dernier festival de Cannes où il était en compétition, tout autant que «Taxi Sofia» de Stephan Komandarev (Bulgarie), qui figurait également dans la sélection du festival de Cannes 2017 dans la section «Un certain regard».

Les Semaines du film européen, proposent également un clin d’oeil aux productions du Sud de la Méditerranée, en diffusant des courtsmétrages. Intitulé «Chemins d’enfance», ce programme présentera le film syrien «Mare nostrum» de Rana Kazkaz et Anas Khalaf qui était en compétition au dernier festival de Sundance, «Cargo» de Karim Rahbani (Liban) qui a été présenté au dernier festival de Beyrouth et enfin, «Un ticket de cinéma» de Ayoub Layoussifi, prix du scénario au dernier festival national du film de Tanger.

Organisé depuis 1991 par l’Union européenne au Maroc en collaboration avec les ambassades et instituts culturels des Etats membres de l’UE, la dernière édition avait réuni quelque 12.000 spectateurs dans les 4 villes où sont projetés les films.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc