Competences & rh

European Youth Awards 2017: La startup M3KOD se distingue

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5128 Le 17/10/2017 | Partager
Un an à peine après son lancement, l’application Ville Propre continue à rafler des distinctions
Le prix offre mentoring, visibilité à l’international, suivi de projet et ouverture en Europe

C’est à l’issue de trois mois de compétition que la startup marocaine M3KOD est arrivée à rafler le prix «Go Green» à l’European Youth Awards (EYA). Le European Youth Award est un concours pan-européen destiné à motiver les jeunes, les entrepreneurs sociaux et les startup à produire des projets et des solutions innovantes utilisant la technologie numérique et ayant un impact social.

Cet évènement annuel est organisé par le Centre international pour les nouveaux médias, une organisation à but non lucratif basée à Salzbourg, en Autriche. «Avec ce prix, la startup va bénéficier de mentoring par un expert pendant 3 mois et notre projet fera l’objet d’une étude par un groupe d’étudiants européens. En outre, en rejoignant la famille EYA nous aurons une visibilité internationale dans plusieurs supports de communication partenaires de la compétition, et bénéficierons d’un partenariat et suivi de projet avec la possibilité de s’implémenter en Europe», détaille Mouhsin Bour Qaiba, CEO et cofondateur de M3KOD.

Avec l’application «Ville Propre», développée et active au Maroc depuis septembre 2016, la startup a pu ainsi mettre en avant la pertinence de son projet. Ville Propre est une application mobile conviviale permettant à des citoyens actifs d’informer efficacement les autorités municipales des lieux pollués (débordement des poubelles par exemple), et d’assurer un suivi approprié. L’application permet d’alimenter l’information avec des images et la géolocalisation de la zone en question qui est immédiatement partagée avec l’autorité concernée, également en ligne.

L’application attribue à l’utilisateur des points virtuels pour cette prise de responsabilité, échangeable contre une recharge téléphonique, un bon de restaurant ou un bon de réduction par exemple. La pertinence du projet vient surtout de son impact social et environnemental. En effet, les projets participants doivent répondre aux objectifs définis par le Conseil de l’Europe, la stratégie de croissance de l’Union européenne «Europe 2020» ainsi qu’aux objectifs de développement durable des Nations unies.

«Le grand jury estime que cette application mobile non seulement encourage la citoyenneté active en utilisant une innovation technique, mais montre également un grand impact social et environnemental. Compte tenu de la pollution actuelle des espaces publics au Maroc, l’équipe fait appel à une solution d’application mobile pour surmonter un problème existant et encourage les citoyens à prendre activement en charge leur ville» précise le grand jury de l’EYA. Il n’a pas manqué de souligner également la grande implication des différents partenaires dans ce projet (citoyens actifs, administration publique et partenaires privés) qui fait de l’application Ville Propre une réussite.

Un bon cru pour «Ville Propre»

Le projet «Ville Propre» avait intégré au début de cette année le programme d’incubation de Facebook «FbStart», lui permettant de bénéficier de multiples outils de développement. Récemment l’application Ville Propre a été certifiée Switchmed, une initiative qui soutient et renforce les innovations sociales et écologiques en Méditerranée. Aujourd’hui, elle couvre toutes les villes du Maroc et a intégré depuis deux mois une nouvelle fonctionnalité «par voie publique» pour la catégorie réclamation. En outre, un jeu de sensibilisation à l’environnement sera lancé prochainement par la startup. Depuis son lancement, l’application a enregistré plus de 6.000 plaintes, plus de 10.000 téléchargements de l’application, 80% d’utilisateurs actifs, plus de 6.000 visiteurs mensuels sur le site web et le projet dispose aujourd’hui de plus de 20 partenaires publiques et privés.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc