Culture

Le street art dans tous ses états

Par Karim Agoumi | Edition N°:5125 Le 12/10/2017 | Partager
La quatrième édition du festival «Sbagha Bagha» débarque le 16 octobre
Elle mettra en scène le premier battle de graffiti du pays
Les performances murales de grands artistes de la discipline également attendues
street-art-025.gif

Casablanca abritera dès le 16 octobre la quatrième édition du festival «Sbagha Bagha». Une manifestation culturelle inédite qui fera la part belle au street art et prévoit notamment d’organiser le premier battle national de graffiti (Ph. L'Economiste)

Le street art commence tout juste à gagner ses lettres de noblesse au Maroc. C’est pour changer la donne et démocratiser entièrement la discipline que l’association EAC-L'Boulvart organise du 16 au 22 octobre la quatrième édition du festival «Sbagha Bagha». Une manifestation au programme particulièrement diversifié qui rendra un vibrant hommage aux stars de l’art urbain tout en servant de tremplin aux jeunes talents.

Le festival donnera tout d’abord la chance aux artistes les plus créatifs de la place de s’affronter à travers le premier battle de graffiti du pays. Une compétition inédite qui s’adresse à tous les artistes marocains du domaine âgés de plus de 16 ans et qui se tiendra au quartier Riviera, haut lieu d’effervescence de la culture hip hop depuis des décennies. Pour y participer, les intéressés devront répondre au plus tard le 15 octobre à l’appel d’offres publié à cet effet sur sbaghabagha.ma.

Les graffitistes sélectionnés seront alors évalués par un jury de renom composé entre autres du collectif belge CNN199 et de l’artiste français NEOK. Plusieurs critères essentiels seront pris en considération parmi lesquels la créativité, la technique utilisée ou encore les thématiques abordées. A l’issue de ce concours, un prix prestigieux sera délivré à l’artiste qui parviendra à remporter avec succès toutes les étapes éliminatoires.

Les grands noms du métier démontreront également toute l’étendue de leur talent lors de cette nouvelle édition. Ainsi, plusieurs performances murales de street artistes seront organisées. Y prendront part notamment l’Espagnol Nano Nano, le Mexicain CIX ou encore le Marocain Fouad Abid. Mais le programme ne s’arrête pas là. Les adeptes pourront également participer à des masterclass de la discipline qui auront lieu à l’Ecole nationale des beaux arts de Casablanca.

Un moyen de les former davantage et de leur transmettre les ficelles du métier. Les enfants n’ont pas non plus été oubliés. Ces derniers bénéficieront en effet d’ateliers pédagogiques et ludiques d’initiation à l’art de rue qui investiront le centre culturel des Etoiles de Sidi Moumen.

Un évènement qui ambitionne avant tout à faire découvrir ou redécouvrir l’art urbain aux novices et aux non initiés. Mais pas seulement. Le festival a également pour objectif de valoriser cette discipline en contribuant à ancrer cette dernière dans la culture marocaine. Enfin, la manifestation vise aussi à professionnaliser le domaine et lui attribuer progressivement un cachet international.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc