Competences & rh

Oum El Ghait préscolarise 2.000 enfants défavorisés

Par Karim Agoumi | Edition N°:5123 Le 10/10/2017 | Partager
L’association dote 59 établissements de salles de classe équipées
Plus de 65 éducatrices formées pour prendre en charge les élèves
oum-el-ghait-023.gif

Objectif atteint pour Oum El Ghait! L’association de lutte contre la pauvreté est parvenue à généraliser le préscolaire dans les établissements publics des quartiers populaires de Sidi Moumen et Sidi Bernoussi. Au total, près de 59 établissements ont pu bénéficier de la création de classes spécifiquement aménagées (Ph. OEG - Les visages ont été modifiés)

Oum El Ghait a atteint ses objectifs socio-éducatifs avant l’heure. L’association de lutte contre la pauvreté est en effet parvenue à généraliser le préscolaire dans les établissements publics des quartiers populaires de Sidi Moumen et Sidi Bernoussi. Une mission dont la date butoir était prévue initialement en 2018 et qui a été relevée avec brio par l’organisme, scolarisant plusieurs milliers de jeunes dans le besoin.

L’opération pour le moins ambitieuse s’est concrétisée par la création d’une classe de préscolaire au sein de chacun des 59 établissements des deux arrondissements disposant d’une salle libre. Au total, pas moins de 2200 enfants âgés de cinq ans ont pu être scolarisés. Ils apprendront les bases de l’apprentissage dans des salles spécifiquement aménagées à cet effet et équipées suivant les normes du domaine, incluant entre autres des bibliothèques, des ateliers artistiques et des jeux d’éveil.

L’accent a également été mis sur la formation des enseignantes. En effet, plus de 65 éducatrices spécialisées dans l’éducation préscolaire ont été intégrées. Un chiffre qui dépasse largement les objectifs fixés au départ par l’association. Enfin, le rôle des parents n’a pas non plus été oublié et s’est concrétisé par un plan de soutien en cours de réalisation.

Un projet dont l’objectif consiste avant tout à faciliter l’intégration des enfants de Sidi Moumen et de Sidi Bernoussi dans le système scolaire de la région. Autres buts visés, contribuer à réduire la pauvreté dans ces quartiers démunis en démocratisant l’accès à un enseignement de qualité. Une démarche pionnière rendue possible grâce au soutien de l’Alliance de travail dans la formation et l’action pour l’enfance (Atfale), une organisation professionnelle non gouvernementale de recherche et d’action opérant avec pédagogie et rigueur pour améliorer la prise en charge des jeunes enfants.

Après avoir bouclé en avance son plan quinquennal, Oum El Ghait ne compte néanmoins pas s’arrêter en si bon chemin. L’association prévoit en effet de s’associer dans les mois qui viennent avec l’INDH et les maisons des jeunes pour élargir davantage son offre de préscolaire au sein de ces quartiers.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc