Entreprises

Automobile: Encore un record des ventes!

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5123 Le 10/10/2017 | Partager
125.000 unités écoulées en 9 mois
Renault et Dacia toujours en tête du peloton
automobile_vente_023.jpg

Avec plus de 125.254 immatriculations nouvelles  à fin septembre, les ingrédients d’un nouveau record de ventes sont tous réunis pour l’exercice 2017

Les concessions de voitures neuves ont enregistré une performance commerciale de 13,45% au mois de septembre. Ce sont exactement 11.976 unités, toutes catégories confondues, qui ont été immatriculées le mois dernier. L’essentiel des ventes est réalisé sur le segment des citadines. Sur ce type de véhicules, les marques se livrent une lutte sans merci tant sur les prix de vente que sur les opérations marketing, les offres, remises, avantages clients offerts…  «Le segment a progressé d’environ 5% depuis le début de l’année», précise Youssef Touhami, directeur de Volkswagen Maroc.

Quant aux ventes cumulées, elles affichent 6,19% de croissance, avec 125.254 unités écoulées à fin septembre. En termes de performance commerciale, la marque Renault surclasse la concurrence. En effet, la marque généraliste au losange affiche 35,49% de croissance cumulée à fin septembre. Elle frise le triple de celle de Volkswagen, son challenger immédiat en termes progression des ventes (13,64%).

Le renouvellement de certains modèles phares et des gammes ainsi que le rapport qualité/prix expliquent la percée de la marque allemande, qui se positionne sur ses différents segments avec un écart moyen de 10-15% plus cher que la concurrence. Dacia et Hyundai affichent respectivement 6,64 et 3,22% de croissance des ventes, suivies de Ford (-11,29%).

A titre de rappel, Ford n’a pas affiché de croissance depuis fin avril dernier. Bien que les véhicules particuliers représentent plus de 92% du marché, ce segment n’a pas beaucoup progressé depuis le début de l’année. Il est resté relativement stable par rapport à l’année dernière, avec 4,74% de progression à fin septembre. En revanche, le marché des véhicules utilitaires légers (VUL) affiche une progression à deux chiffres (26,91%).

Dans le top 5, Dacia arrive toujours en tête des ventes avec 17.480 unités écoulées à fin septembre, soit une hausse de 6,64% des immatriculations par rapport à la même période en 2016. A elle seule, la marque low-cost revendique 16,36% de parts de marché. Elle est suivie par sa consœur Renault avec 16.759 immatriculations et un bond de 35,49% de ses ventes cumulées. Ford est à la troisième position avec 10.852 véhicules écoulés depuis janvier.

Le concessionnaire Scama accuse une baisse de 11,29% des ventes à fin septembre. Volkswagen arrive en quatrième position avec 8.729 unités commercialisées en 9 mois. Ce qui représente une hausse de 13,64% de ses immatriculations par rapport à l’an passé et assure une part de marché de 8,17%. La Centrale automobile chérifienne (CAC), importateur exclusif de la marque, performe sur la plupart de ses modèles, en particulier le Tiguan. «Nous avons réalisé plus de 1.000 ventes supplémentaires avec ce modèle depuis le début de l’année», fait valoir Touhami. Hyundai est cinquième avec un volume de 8.561 véhicules immatriculés à fin septembre, soit une hausse de 3,22% de ses ventes.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc