Entreprises

Retour à la rentabilité confirmé pour Alliances

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5116 Le 29/09/2017 | Partager
Le groupe poursuit l’amélioration de sa situation financière
Il dépasse ses objectifs en matière de réduction de dette
Et réalise ses prévisions de chiffre d’affaires et de profitabilité au premier semestre
alliance_rentabilite_016.jpg

Alliances confirme son retour en forme avec un premier semestre de performances. Se basant sur cette bonne tenue des résultats, le management prévoit une amélioration sensible de l’activité, de la rentabilité et du désendettement d’ici un an

Alliances semble résolument renaître de ses cendres. Après être redevenue bénéficiaire en 2016, la société immobilière confirme son état de forme au premier semestre. Le management se dit même confiant sur l’avenir puisqu’il prévoit croissance, capacité de développement et renforcement des fondamentaux de l’immobilière. Il se fixe pour ce faire des objectifs importants.

A commencer par l’activité qui devrait permettre au chiffre d’affaires d’atteindre plus de 4 milliards de DH à fin 2017 avant de se hisser à 4,2 milliards de DH en 2018. La rentabilité suivrait la même tendance avec une amélioration du RNPG à 151 millions de DH au terme de l’exercice 2017 avant de bondir à 502 millions de DH en 2018.

Parallèlement, la politique de réduction des coûts, en particulier les frais financiers, va se poursuivre. La direction d’Alliances ambitionne de passer de 455 millions de DH de charges financières à 179 millions au terme de 2017 et à 105 millions en 2018. Pour faire ces prévisions, elle s’est basée sur les retombées positives de son plan de restructuration et de ses projets au Maroc et en Afrique. Justement, le groupe affiche des performances semestrielles remarquables dans un marché difficile.

Alliances est même parvenue à dépasser ses objectifs particulièrement en matière d’endettement, comme le confie à L’Economiste Ahmed Ammor, DG du groupe. «Nous avons procédé à une réduction supplémentaire de 1,3 milliard de DH par rapport à ce que nous avions prévu», poursuit-il. Concrètement, l’endettement net global du promoteur immobilier a été réduit à 5,2 milliards de DH à fin juin contre 8,5 milliards de DH à la même période de 2016, soit une baisse de 39%.

Dans le détail, la dette bancaire a été remboursée au cours des 6 premiers mois de 480 millions à 1,3 milliard de DH. Quant à la dette privée qui est en phase finale de restructuration, elle passerait de 4,48 milliards de DH à seulement 1,6 milliard en principal d’ici fin 2017. Pour le DG, ce reliquat devra lui aussi être reprofilé sur la base de caractéristiques déjà fixées avec les détenteurs d’obligations et de billets de trésorerie.

Si Alliances parvient à rembourser ses dettes, c’est en partie grâce à une redynamisation de son activité puisque sur toutes les ventes que le groupe effectue, une partie est reversée directement aux banques. Cela s’est ainsi traduit par l’amélioration de 9% du chiffre d’affaires semestriel à plus de 1,5 milliard de DH et par la même par un bond respectivement de 63 et 60% du résultat net (52 millions de DH) et du RNPG. Ces résultats profitent aussi de l’effet combiné de la réduction des charges de structures et des frais financiers respectivement à 125 et 129 millions de DH au premier semestre.

Alliances se repositionne sur Lixus

La première phase du plan de sauvetage de Lixus a été finalisée avec l’ouverture de l’hôtel Lixus Beach Resort, propriété de la société SGTM Immobilier dont la gestion a été confiée à une filiale d’Atlas Voyages en partenariat avec l’allemand TUI et la réouverture du golf. Il travaillera en tant que club de vacances 4 étoiles selon la formule «All inclusive». La seconde tranche est en cours. Alliances pour qui le projet revêt une importance capitale veut que le cahier des charges initial soit réaménagé pour que le projet soit également accessible aux clients marocains pour leur résidence secondaire. Il est vraisemblable que Alliances entend y développer un projet résidentiel. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc