Entreprises

La saga Cadum continue

Par Nadia DREF | Edition N°:5115 Le 28/09/2017 | Partager
Après 67 ans d’existence, la marque se repositionne sur le marché
Colgate-Palmolive revendique 18% de part de marché qu’il compte accroître de 5%
saga_cadum_015.jpg

Cadum, une marque qui se confond avec l’histoire du Maroc, compte séduire plus de jeunes. De nouvelles gammes sont proposées pour répondre à leurs besoins (Ph. Colgate-Palmolive Maroc)

Nouveau management, nouveau packaging, nouvelles recettes avec des ingrédients naturels, lancement d’une campagne de communication et marketing… Après 67 ans d’existence au Maroc, Cadum se lance de nouveaux challenges. En ciblant les jeunes femmes âgées de 18 à 44 ans, la marque veut booster ses ventes au Maroc, surtout auprès de cette catégorie de consommatrices devenues plus exigeantes et averties.

Colgate-Palmolive Maroc vient d’annoncer une nouvelle stratégie pour consolider sa position de leader sur le segment des shampooings. Avec une part de marché de 18%, le groupe table sur une croissance de 5% chaque année alors que le marché des shampooings est en baisse (-2%). Cette marque chargée d'histoire mise sur sa notoriété pour se repositionner. Pour rappel, en 2006, la gamme représentait 40% de part de marché. «Notre objectif est de conserver la position de leader sur les shampooings.

Certes, la concurrence est rude. Toutefois, Cadum se distingue par une formule mythique aux œufs et aux ingrédients naturels, 100% marocaine et ultra douce, comme son prix», confie à L'Economiste Didier Caryou, nouveau DG de Colgate-Palmolive Maroc. Et d’ajouter: «Nous suivons également les tendances du marché qui sont de plus en plus sophistiquées». En plus d’un nouveau packaging (introduit après 10 ans) et d’un nouveau design, Cadum cherche à se démarquer de la concurrence par le biais du lancement d’une nouvelle gamme à base de "ghassoul", d’huile d’argan, d’huile d’avocat, de gelée royale et d’eucalyptus dédiée à toute la famille. Les prix varient entre 50 centimes pour le petit sachet et 26 DH pour la grande bouteille. Ces produits sont distribués aussi bien dans les périmètres urbains que les marchés ruraux (souks hebdomadaires et commerces).

Cadum est une marque produite au Maroc depuis 1950. Elle est entièrement dédiée au marché local. Les produits éponymes sont ancrés depuis des décennies dans la mémoire des Marocains. D'ailleurs, Cadum a nourri et fortifié les cheveux de plusieurs générations de Marocaines, dont il est devenu un compagnon inséparable. Les autres pays, y compris ceux de la région, optent plus pour le shampoing Palmolive.

Colgate-Palmolive dispose d’une usine entièrement modernisée à Casablanca qui fabrique aussi bien le shampooing Cadum que Palmolive. 60% de la production est écoulée au marché local tandis que 40% est destinée à l’export vers 11 pays de la région Mena.

La maison-mère travaille en partenariat avec le ministère de l’Education nationale sur la promotion de l’hygiène bucco-dentaire. Chaque année, 350.000 enfants bénéficient de ce programme dont l’icône, à une certaine époque, était le Docteur Sninate.
Autre particularité, le Maroc est le seul pays où le groupe américain est leader sur les shampooings. Le groupe est en plus leader sur le marché de l’hygiène bucco-dentaire. Il détient 40% de part de marché sur les dentifrices et 35% sur les brosses à dents. Les consommateurs à travers le monde choisissent également ses produits et ses marques dans les domaines des soins corporels et de l'entretien de maison.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc