Régions

Aquaculture: Des projets ficelés pour le Nord

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5114 Le 27/09/2017 | Partager
14 projets de pisciculture et 8 de conchyliculture attendent preneur
L’agence dédiée sensibilise les jeunes à Al Hoceïma et Chefchaouen
Des appels à manifestation d’intérêt lancés depuis juillet pour des projets porteurs
aquaculture-014.gif

Des cages d’élevage de moules dans les environs de Mdiq. Les perspectives de développement de ces cultures sont prometteuses, et donnent un coup de pouce à l’employabilité des jeunes (Ph. INRH)

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) fait du forcing sur le Nord. Elle mène des actions de sensibilisation principalement à Chefchaouen et Al Hoceïma, afin de décliner les potentialités de la filière et inciter à l’investissement dans l’élevage de poissons.

Une campagne qui accompagne les appels à manifestation d’intérêt, lancés en juillet dernier, concernant le développement de cette filière. L’Anda cible ainsi les jeunes entrepreneurs de la région souhaitant intégrer ce secteur d’activité en leur offrant un cadre propice et une filière d’avenir.

Le potentiel de la région se situe aux alentours des 470 ha, déclinés en 22 projets aquacoles dont 14 projets de pisciculture (élevage de poissons) et 8 projets de conchyliculture (élevage de coquillages) avec une production à terme de 32.000 tonnes.
Le premier appel à manifestation d’intérêt est adressé aux investisseurs nationaux et internationaux intéressés par le développement de projets aquacoles. Il offre 18 unités de production en mer dont 14 unités de 25 ha chacune, pour la réalisation de projets de pisciculture  en plus de 4 unités de production, de 15 ha chacune, pour la réalisation de projets de conchyliculture.

Le deuxième appel cible les jeunes entrepreneurs originaires de la région et offre 4 unités de production de 15 ha chacune pour la réalisation de projets de conchyliculture. Ces deux appels ont pour objectif de mettre à la disposition des investisseurs et jeunes entrepreneurs de la région des espaces aquacoles clés en main et de les inviter à développer des projets viables dans cette région connue par ses richesses naturelles et conditions propices à l’investissement.

L’agence vient par ailleurs d’annoncer la sélection des premiers bénéficiaires des projets de production aquacole dans la région de Dakhla-Oued Eddahab qui prévoit 878 unités sur 6.500 ha pour la production d’algues et de coquillages.
De notre correspondant, Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc