Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5113 Le 26/09/2017 | Partager

• Décret migratoire: La liste des pays s’élargit
La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été intégrés à la liste des pays visés par le décret migratoire américain pour des manquements à la sécurité sur leurs voyageurs et un manque de coopération avec Washington. Le Soudan, l’un des six pays musulmans visés par le précédent décret, a été retiré de la liste. Le nouveau texte interdit ou limite l’entrée aux Etats-Unis des ressortissants étrangers de huit pays au total, avec l’Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie et le Yémen (voir aussi l’édition du lundi 25 septembre 2017).
Les mesures sont différentes selon les pays. Tous les citoyens de Corée du Nord et du Tchad sont interdits d’accès au territoire américain, alors que l’interdiction se limite aux membres d’une longue liste d’instances gouvernementales vénézuéliennes et à leur famille. Le décret est prolongé à partir du 24 septembre pour les cinq pays qui figuraient sur la liste précédente. Il entrera en vigueur pour les trois nouveaux pays le 18 octobre.

• Irak: Les Kurdes votent sur leur indépendance
Les Kurdes d’Irak ont voté, hier lundi, en faveur de leur indépendance, malgré de vives oppositions à Bagdad et à l’étranger. Le président de la région autonome Massoud Barzani a prévenu que ce «vote n’entraînerait pas immédiatement l’annonce de l’indépendance mais plutôt le début de discussions sérieuses avec Bagdad». Ce référendum se tient non seulement dans la région autonome du Kurdistan (nord), qui comprend les provinces d’Erbil, Souleimaniyeh et Dohouk, mais aussi dans des zones disputées avec le gouvernement central irakien.

• Référendum en Catalogne: Rajoy hausse le ton
Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a appelé les indépendantistes catalans à reconnaître que le référendum d’autodétermination «n’aura pas lieu». Plusieurs mesures gouvernementales ont porté un coup sévère à l’organisation du scrutin.
Le ministère de l’Intérieur a déclaré qu’il voulait coordonner toutes les forces de police dans la région de Catalogne en vue d’empêcher ce référendum qui doit se tenir le 1er octobre. Cependant, plus de 70% des Catalans souhaitent pouvoir s’exprimer à travers un référendum en bonne et due forme, selon plusieurs sondages.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc