Entreprises

Elec Expo: La Fenelec se frotte les mains

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5113 Le 26/09/2017 | Partager
Un salon 3 en 1 sur fond de fusion avec la Femadel
Près de 160 exposants et plus de 12.000 opérateurs professionnels attendus

La Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec) organise la 11e édition d’Elec Expo: Salon international de l’électricité, de l’éclairage, de l’électrotechnique et de l’automatisation industrielle. L’événement se tiendra du 4 au 7 octobre prochain à Casablanca. Parallèlement, se tiendra la 6e édition d’EneR Event: Salon international des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ainsi que la 5e édition de Tronica Expo: Salon international des composants, systèmes et applications électroniques.

«Pendant les 4 jours du salon, nous prévoyons la visite d’environ 12.000 opérateurs professionnels, architectes, promoteurs immobiliers, ingénieurs, techniciens investisseurs, directeurs, consultants, en plus de nos partenaires institutionnels: offices, écoles supérieures et centres de recherche et développement», annonce Azelarab El Harti, président de la fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables. Les trois salons devront drainer plein d’opportunités d’affaires.

Il s’agit là du rendez-vous annuel qui réunit l’ensemble des intervenants et experts dans les trois secteurs: électricité, énergies renouvelables et composants électroniques. Plus de 160 entreprises y exposeront, en provenance de l’Allemagne, France, Italie, Chine, Japon, Turquie, Espagne, Portugal et Maroc. Dans le cadre de la stratégie Maroc Export Plus, des délégations africaines composées d’une centaine de donneurs d’ordres prendront part aux activités. Elles viendront de 16 pays: Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Madagascar, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie...

En marge des visites, des rencontres B2B, tables rondes et conférences sont programmées par le comité scientifique pour l’animation des sessions du Forum Afrique Global Elec. Plusieurs instances marocaines spécialisées sont attendues: ministères, ONEE, Masen, Iresen, AMEE, Fondation Mascir, Nareva Holding ... A fin 2016, le Maroc affichait un taux d’électrification rurale de 99,43% (selon l’ONEE).

Ce salon est une occasion à saisir pour les entreprises marocaines, pour dupliquer le modèle PERG et faire de l’Afrique un relais de croissance. En effet, en Afrique subsaharienne, le taux d’électrification moyen en milieu rural est d’à peine 15%, et les périphéries urbaines ne bénéficient pas systématiquement des services électriques offerts dans les grandes villes.

Front commun

L’organisation de ce Salon vient à point nommé, quelques mois après la signature du protocole de fusion entre la Fenelec et la Fédération marocaine de l’électricité (Femadel), sous l’égide de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Désormais, le secteur est représenté par une seule instance: la Fenelec, entité réunissant les deux fédérations. Entamé en juillet 2014, le processus de réconciliation a abouti en mai dernier. La Femadel a été créée en 2014 suite à une scission enclenchée par de grands industriels, notamment Nexans et Ingelec, qui n’y trouvaient pas leur compte. Le rallongement des délais de paiement de l’ONEE en 2014, principal donneur d’ordre du secteur, avait mis à mal plusieurs entreprises. Mécontentes de la manière avec laquelle la Fenelec a géré ce dossier, celles-ci ont décidé de claquer la porte et de créer une nouvelle association. Depuis la réconciliation, les deux parties sont parvenues à faire front commun, à convenir de la mise en commun de leurs moyens, potentialités et énergies réciproques pour défendre leurs droits et engagements.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc