Entreprises

Usinage de pièces industrielles: La SMEM s'implante à Jorf Lasfar

Par Amin RBOUB | Edition N°:5110 Le 20/09/2017 | Partager
OCP, Jlec, Managem, Sonasid, ONEE... L'écosystème clientèle
Engrenages, usinage sur site, concasseurs, ventilateurs, ingénierie... Les prestations
smem-010.jpg

La SMEM opère essentiellement dans l'usinage de grosses pièces et d'engrenages allant jusqu'à 7 mètres de diamètre (Ph. AR)

La zone industrielle MedZ de Jorf Lasfar compose désormais avec un nouvel entrant dans l'usinage de grosses pièces et machines industrielles. La Société marocaine d'engrenages et de mécaniques (SMEM) vient d'investir une usine flambant neuve, non loin de la Sonasid, l'OCP, Stroc, DLM, Jlec... «Nous avons choisi délibérément de nous implanter à Jorf dans une logique de proximité, de souplesse et de réactivité avec l'écosystème de grands donneurs d'ordre», explique le management.

La nouvelle usine de SMEM représente un investissement de 60 millions de DH, répartis entre l'acquisition du terrain (1 ha), la construction, l'aménagement des locaux et l'équipement via l'acquisition de machines de haute technologie (à commandes numériques) et de grandes dimensions importées essentiellement de Suède, France, Allemagne, Suisse... L'entreprise de Jorf dispose également de ponts roulants et des machines d'usinage et d'engrenage  qui assurent  jusqu'à 7 mètres de diamètre.  «Au total, SMEM dispose d'un parc d'une vingtaine de machines numériques de haute définition qui garantissent une précision au micron et une qualité irréprochable», tient à préciser Mohamed Laalej, DG de SMEM.

L'entreprise est spécialisée dans l'usinage de pièces et l'ingénierie de précision pour le compte de grands donneurs d'ordre tels que l'OCP, l'ONEE, Siemens, Managem, Cosumar, Alstom... Elle assure également des prestations d'usinage sur site (engrenages, réducteurs, concasseurs, ventilateurs, turbines, fabrication de pièces à l'identique avec garanties, analyses vibratoires, tests de température...) «Nous avons une configuration souple qui nous permet de nous adapter aux situations les plus complexes en termes de technicité dans des délais assez courts. Tout l'enjeu est là», résume le dirigeant.

Le jeune patron est un ancien ingénieur d'EADS France. Il tient mordicus à ce que ses équipes aient les moyens techniques et humains pour assurer des prestations aux standards européens et ce, dans une usine de nouvelle génération: «Notre conviction est d'investir dans des équipements de précision avec les meilleurs standards tant dans l'outil de production que les RH pour apporter une vraie valeur ajoutée au made in Maroc». En fait, «l'idée de départ consistait à fabriquer des pièces pour le compte de groupes aéronautiques chez SMEM au Maroc au lieu de les importer de France à des coûts onéreux.

D'où le niveau élevé de nos exigences en termes de précision, de tests, de garanties, de coûts et de délais», explique l'ingénieur en chef. Forte de ses standards, l'entreprise assure déjà des prestations non seulement pour des clients locaux, mais aussi pour des donneurs d'ordre étrangers, notamment en France et en Mauritanie. «Nous assurons déjà d'importantes commandes pour le compte de la Snim (Société mauritanienne des industries minières). Cela va de la maintenance et réparation jusqu'à la fabrication de pièces pour les entreprises et filiales de ce groupe», fait valoir Laalej.

En France, l'industriel marocain assure également  des prestations pour le compte du groupe Sumpar (aéronautique).  La firme ratisse plus large via un éventail d'interventions. Elle accompagne des entreprises dans différents secteurs d'activité (BTP, mines, énergie, sidérurgie, cimenteries, sucreries, forage, aéronautique...). Parmi les clients de la SMEM, des donneurs d'ordre de premier plan et des champions nationaux, notamment l'OCP, Jlec, Maghreb Steel, Sonasid, Managem, ONCF, General Electric, Siemens... «En plus de l'usinage, notre valeur ajoutée réside dans la fabrication de pièces identiques à l'originale en termes de qualité de matériaux. Nous délivrons une garantie dans les mêmes termes que la pièce d'origine avec un SAV permanent. Du coup, notre force est non seulement dans la technicité, mais aussi dans des délais assez courts et des coûts inférieurs à ceux de la même prestation assurée à l'étranger», insiste Mohamed Laalej.

L'entreprise va plus loin en accompagnant le client de la commande à la livraison, avec des essais sur bancs d'essai, des paramétrages (analyses des vibrations, tests d'échauffement...)  et un contrôle du process de bout en bout. A terme, le management compte monter à plein régime et table sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 100 millions de DH.

Pour la petite histoire…

Une firme bientôt centenaire! Pour la petite histoire, la SMEM a été fondée en 1923 par le français Breyton à Casablanca. L'entreprise avait démarré dans des ateliers au quartier Roches Noires, avant de déménager quelques années plus tard dans une usine à Fouarat, qui était au début du siècle dernier une ZI dans les faubourgs de Hay Mohammadi. En 2000, l'entreprise a été rachetée par la famille marocaine Laalej. Depuis, un saut qualitatif a été opéré dans la technicité en intégrant de nouveaux métiers à plus forte valeur ajoutée et de l'ingénierie. Le tout sur fond d'automatisation des équipements et machines. En 2005, la SMEM a mis en place un système de management qualité qui lui a permis de décrocher la certification ISO 9001 version 2008.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc