Régions

Oujda aura sa super bibliothèque

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5109 Le 19/09/2017 | Partager
Salles multimédias, de débats, de projections... 15 millions de DH pour un bâtiment dernier cri
La bibliothèque à portée régionale permettra l’émergence de nouveaux talents
Elle sera opérationnelle en mars 2018
oujda-bibliotheque-009.jpg

Cette nouvelle structure est appelée à favoriser le débat et la confrontation des idées tout en assurant aux jeunes un espace de créativité culturelle (Source maquette: Agence de l’Oriental)

Les travaux de construction d’une bibliothèque régionale à Oujda vont bon train. Le bâtiment de 4.900 m2 est sorti de terre et ouvrira ses portes en mars 2018. Sa réalisation nécessite 15 millions de dirhams et s’inscrit dans le cadre du programme intégré de développement urbain de la ville d’Oujda pour faire de la culture un levier de croissance. Le montage financier est assuré par le ministère de la Culture (7 millions de DH), la municipalité d’Oujda (4 millions de DH et le terrain) et l’Agence de l’Oriental (4 millions de DH). Cette dernière s’est chargée de la construction et du suivi des travaux.

Dans le détail, cette nouvelle bibliothèque est composée d’une salle de lecture pour adultes et jeunes (300 m2), une salle de lecture pour enfants (200 m2), une salle multimédia (200 m2), trois ateliers de (150 m2), une salle de traitement (100 m2), une salle polyvalente (500 m2) qui servira à la présentation des nouveaux arrivages, aux débats autour des écrits d’auteurs locaux, nationaux et aux projections de documents à vocation culturelle. «Une bibliothèque avec de telles ambitions contribuera à l’émergence de nouveaux talents et écrivains en herbe, facilitera l’accès aux documents référentiels, à l’information scientifique et aux loisirs», souligne Amar Abbou, directeur régional de la culture.

Elle consolide également l’ancrage d’une politique de promotion du livre, confrontée à la multiplication des supports de lecture. Comme elle concourt à la promotion et à la diffusion de la création culturelle locale tout en conservant et en valorisant le patrimoine écrit. En plus des activités initiées par le département de tutelle, d’autres animations sont organisées par l’Université Mohammed 1er, la délégation régionale du ministère de l’Education nationale, le Centre d’études et de recherche humaine et sociale, les Centres culturels français et américain…

La Direction régionale de la culture de l’Oriental gère, au niveau de la préfecture Oujda-Angad, sept bibliothèques d’une capacité de 575 places. Insuffisantes par rapport à une population de 600.000 habitants. De même, elle supervise une dizaine d’établissements et d’espaces culturels, dédiés à des domaines variés (médiatiques, théâtre, conservatoires, galeries d’art). Les uns sont sous sa tutelle, d’autres gérés dans le cadre de partenariats.

Avec un tel éparpillement des structures existantes, la ville a du mal à établir une programmation commune et concertée ou mettre en place des clubs de lecture. Aussi, les bases de données ne sont ni renouvelées, ni mises à jour.
De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc