Entreprises

Cybersécurité: Deux Marocains à la conquête du Moyen-Orient

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5102 Le 08/09/2017 | Partager
Leur start-up se distingue aux Emirats arabes unis
Elle vient de lever un financement qui la valorise à 3 millions de dollars

C’est l’histoire d’une start-up, VUL9 Security Solutions, spécialisée dans la cybersécurité, qui veut devenir grande. Portée par deux jeunes Marocains, Mohamed Amine Belarbi et Mohamed Zakariae El Khdime, son projet, à très fort potentiel, a démarré en 2016 aux Emirats arabes unis. La jeune pousse se déploie depuis dans la région Mena.

Bien qu’elle soit encore très jeune, VUL9 collabore à ce jour avec des clients dans toute la région Mena, dont Aramex, un leader mondial de la logistique, et Careem, une entreprise de technologie de transport régionale. Agée d’à peine un an, la start-up vient de conforter sa position sur le marché en levant un nouveau financement portant la valeur de l’entreprise à plus de 3 millions de dollars. Une nouvelle qui a fait la Une des médias spécialisés de la région. Ce financement représente une belle opportunité pour conquérir un secteur en pleine croissance.

Mohamed Amine Belarbi est entrepreneur, auteur, «jeune entrepreneur de l’année 2015», et Global Shaper du Forum économique mondial. Mohamed Zakariae El Khdime est chercheur expérimenté en sécurité et ingénieur passionné par l’informatique. C’est à New York University Abu Dhabi, lors de l’International Hackathon for Social Good dans les pays arabes, que Amine et Zakariae se sont rencontrés. «Les Emirats arabes unis sont un grand incubateur pour les start-ups et les entreprises orientées vers la technologie de pointe.

Le pays a entamé une transformation numérique et s’apprête à se positionner en tant que leader mondial», explique Mohamed Amine Belarbi, CEO et co-fondateur de VUL9 Security Solutions. À l’heure actuelle, VUL9 compte une équipe de 12 conseillers en sécurité au Maroc, et 5 consultants en sécurité et en développement des affaires basés aux Emirats arabes unis.

Ce nouveau cycle de financement devrait donc aider la startup à accélérer son développement. A moyen terme, la start-up vise à élargir ses opérations à travers tous les pays du Golfe, en particulier en Arabie saoudite, le marché le plus important de la région. «À long terme, nous voulons devenir le fournisseur principal de la cybersécurité au Moyen-Orient, avec une évolution de notre modèle d’affaires qui sera centré sur les logiciels et les produits au lieu des services», ambitionne le CEO de la start-up.

Un gros chantier

L’activité principale de VUL9 est la cybersécurité, et la majorité du travail consiste en la recherche de vulnérabilités au niveau des plateformes web et mobiles. Or, le problème rencontré régulièrement chez les clients est la mauvaise conception de l’architecture des plateformes. C’est dans cette perspective que la start-up a décidé de s’associer à une start-up de développement web et mobile marocaine, afin de reconstruire les plateformes de ses clients à partir de zéro. Il s’agit de la start-up marocaine M3KOD (qui développe l’application Ville propre au Maroc). Ce partenariat permettra d’offrir un produit non seulement plus sécurisé, mais également conçu en utilisant des technologies de pointe. Un pas de plus qui prépare la prochaine étape de développement de la start-up.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc