Entreprises

Téléphonie mobile: Huawei vise la deuxième marche du podium

Par Nadia DREF | Edition N°:5102 Le 08/09/2017 | Partager
Nouvelle stratégie pour renforcer la présence du groupe
Une gamme ciblant la génération Y

Prix compétitifs, nouvelles fonctionnalités, nouveaux designs… La bataille se corse de plus en plus sur le marché de la téléphonie mobile. Estimé à près de 5 millions d’appareils, ce marché est largement dominé par Samsung. Les autres acteurs se disputent la deuxième place uniquement. C’est le cas de Huawei qui vient d’annoncer une nouvelle stratégie pour renforcer sa présence au Maroc, sur le segment de la téléphonie.

«Le marché marocain est un marché à fort potentiel. Il est en pleine croissance. De plus, les prix sont très compétitifs», souligne Jacky Hong, directeur du bureau au Maroc de Huawei Consumer Business Group. Fort de son positionnement et sa notoriété dans les équipements pour Internet mobile, Huawei veut dupliquer cette «success story» au niveau de ce segment. L’opérateur n’a pas lésiné sur les moyens. Nouvelle équipe, nouveau siège, nouvelle gamme de produits, réorganisation… le groupe qui détient près de 8% de part de marché vise à occuper la deuxième place du podium d’ici juin 2018.

Pour commencer, le groupe chinois a déménagé à Casablanca pour mieux gérer, à la fois, le marché local et ceux des pays de l’Afrique du Nord. Dans cette nouvelle configuration, Huawei a gardé sa filiale à Rabat pour être proche de son principal client, Maroc Telecom. Il a mis en place un centre de formation. «Pour un meilleur transfert de technologies, nous accueillons 90 étudiants chaque année», fait valoir le management.

Pour atteindre ses objectifs, la marque chinoise lance une nouvelle gamme de produits dédiés à la génération Y. Ces jeunes friands de nouvelles fonctionnalités et d’interactivité se verront proposer 3 modèles (Y3 2017, Y5 2017, Y7 Prime). Les prix se situent entre 1.149 DH et 2.500 DH. «Huawei œuvre continuellement à innover afin d’offrir une qualité premium à ses smartphones à des prix compétitifs», souligne Hong.

Les fabricants ont compris que la bataille tourne autour de l’appareil téléphonique et du prix également. «Les smartphones qui coûtent entre 1.000 et 3.000 DH représentent près de 70% des ventes au niveau national. Nous préférons attaquer le marché avec des produits entrée de gamme pour faire découvrir nos produits et fidéliser les clients», confie à L’Economiste Karim Galzim, directeur commercial de la marque. 

Côté distribution, Huawei Maroc s’appuie sur son partenaire historique Gsm Al Maghrib (également distributeur officiel de Maroc Telecom), sur Marjane (drainant 22% des ventes), Electroplanet et d’autres enseignes. S’y ajoute le circuit informel, notamment Derb Ghallef et autres. Pour le service après vente, Huawei a signé deux contrats avec deux opérateurs: Cetelecom et Lacome.

Un CA de 60,5 milliards de dollars

Huawei est présent au Maroc depuis 18 ans. Le groupe opère dans 170 pays et emploie 170.000 personnes dont 400 au Royaume. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 60,5 milliards de dollars dont 70% investis dans la recherche & développement en 2016. La marque chinoise a créé 16 centres de R&D aux États-Unis, en Allemagne, en Suède, en Russie, en Inde et en Chine. Huawei Consumer BG est l'une des trois unités d'affaires de Huawei et couvre les smartphones, les PC et les tablettes, les portables et les services Cloud, etc. Le réseau mondial de Huawei est construit sur 20 ans d'expertise dans l'industrie des télécommunications et se consacre aux dernières avancées technologiques.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc