De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5098 Le 04/09/2017 | Partager

• Grâce royale au profit de 665 personnes
Près de 665 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume, dont certaines en détention et d’autres en liberté, ont été graciées par le Souverain à l’occasion de  l’Aid Al-Adha. Parmi les grâces accordées, 17 ont concerné des peines d’emprisonnement et 76 des peines d’amendes. Par ailleurs, 538 détenus ont bu bénéficier de remises de leur peine d’emprisonnement ou de réclusion. K.A.

• Conseil de gouvernement: Nouvelles nominations à la TGR
Cinq nouvelles nominations à de hautes fonctions ont été approuvées au dernier Conseil de gouvernement. Abdelmajid Boutaqbout a été nommé directeur du contrôle, de l’audit et de l’inspection et Ahmed Abar, directeur des comptes publics à la Trésorerie générale. Pour sa part, Lotfi El Missoum est le nouveau directeur des finances publiques. Au niveau du ministère chargé de la réforme de l’administration, Taoufik Azaroual est le nouveau directeur de la Fonction publique. Pour sa part, Sarah Lamrani prend la fonction de directrice des études, de la communication et de la coopération au ministère de l’administration publique . K.A.

•  Code de la presse: Un amendement en perspective  
Un an après sa publication au Bulletin officiel, le Code de la presse va faire l’objet d’un amendement. Celui-ci vise l’article125 qui impose aux entreprises de presse de se conformer à la nouvelle réglementation. La loi leur donne un an à compter du 15 août 2016. L’amendement initié par le ministère de la Culture et de la communication va fort probablement reconduire ce délai de grâce. Son examen au dernier Conseil de gouvernement du 24 août a été reporté. L’exécutif n’en donne pas les raisons. L’amendement de la loi sera introduit par un décret-loi qui devra être en principe avalisé par le Parlement lors de la session d’octobre. F.F.   

 • BAM: Recul de 12,5% des réserves internationales
Les réserves internationales nettes du Maroc ont atteint 215,1 milliards de DH au 25 août dernier. Selon Bank Al-Maghrib, ces réserves sont en baisse de 12,5% par rapport à la même période en 2016. M.K.

• Zéro mika et zéro sacs de congélation
L’une des conséquences inattendues de la loi interdisant les sachets en plastique est d’avoir provoqué une mystérieuse raréfaction, pour ne pas dire quasi-disparition, de l’offre de sacs de congélation. Plusieurs semaines avant le pic de l’Aïd, il y avait rupture de stocks dans la plupart des points de ventes de la grande distribution. Le circuit informel a profité de l’occasion pour écouler, via de vendeurs à la sauvette, des articles à la qualité douteuse. J.R.

 • PSA, une aubaine pour les écoles aussi
Les retombées de l’usine PSA de Kénitra ne seront pas uniquement économiques. Les écoles, notamment d’ingénieurs, y voient aussi une opportunité pour développer de nouvelles formations, lancer des projets de recherche, assurer des stages et offrir des emplois aux lauréats. L’ENSA de Kénitra, par exemple, est en train de négocier un partenariat avec le constructeur automobile français. Le groupe s’est déjà associé à 5 universités marocaines, pour le lancement de son premier Open Lab en Afrique dédié à la mobilité durable. A.Na  

• Ecole publique: La Banque mondiale lance la réflexion
Dans le cadre des activités de sensibilisation de la Banque mondiale sur les questions stratégiques de développement, le bureau de la Banque à Rabat lance en ce mois de septembre une réflexion autour de la thématique de l’éducation. L’objectif est de mobiliser et sensibiliser les parties prenantes en mettant en avant des chiffres et des pistes de réforme pouvant faire avancer le chantier de la réforme de l’éducation. Des experts sont attendus pour pousser plus loin la réflexion sur l’innovation dans l’école (nouvelles méthodes d’enseignement, TIC, école de l’excellence, cours d’entrepreneuriat, soft skills, etc) afin de renforcer l’esprit critique chez l’élève. A.R.

• Nouvelle Consule générale des Etats-Unis à Casablanca
Jennifer Rasamimanana a pris fonction le 18 août à la tête du Consulat des Etats Unis à Casablanca. Parlant couramment le français et l’arabe, Rasamimanana a assuré des fonctions diplomatiques en France, aux Emirats arabes unis, en Jordanie, en Tunisie, en Syrie et au Togo. Elle a servi au sein du cabinet des secrétaires d’Etat Powell et Rice. Elle a également été porte-parole en arabe du département d’Etat, deux ans durant lesquels elle a dirigé la communication dans la région, de Oman jusqu’au Maroc. En 2012, Rasamimanana a été Diplomat-in-Residence et professeur à Sciences Po Paris. A.Bo

• La détaxe arrive au Morocco Mall
Depuis le 22 août dernier, les clients internationaux de passage au Morocco Mall ont la possibilité de bénéficier de la détaxe centralisée, un service entièrement automatisé. Les clients étrangers peuvent désormais bénéficier de la détaxe touristique et ce même sans atteindre le montant minimum requis qui est de 2.000 DH. Ce service a été développé en partenariat avec Global Blue Maroc. A.E.

• Nouveau patron chez Maroc Modis
Michael White a démissionné de ses fonctions de président et membre du conseil d’administration de Maroc Modis. La filiale de Triumph International est spécialisée dans la confection de lingerie féminine et sportswear. Son capital s’élève à 110,5 millions de DH. Pour son remplacement, l’assemblée générale a nommé Abdellatif Douidy en tant que membre du conseil d’administration. M.K.

• Tanger: 3.000 tonnes de déchets ramassées le jour de l’Aïd
Une fête pas comme les autres pour les employés des sociétés Solamta et Sita Boughaz, en charge de la propreté de la ville de Tanger. Selon la Mairie, les entreprises ont ramassé pas moins de 3.000 tonnes de déchets le jour de l’Aïd, avec une mobilisation sans précédent. Tous les moyens étaient bons pour y arriver, en plus des camions-benne, certains employés ont même utilisé des triporteurs pour ratisser les quartiers en fin de journée. Grâce à cet effort, la quasi-totalité des quartiers de la ville était propre dès le début de la soirée du vendredi, alors qu’en général, c’est au deuxième jour de l’Aïd que les travaux commençaient, lors des années précédentes. A.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc