Régions

Casablanca/Logistique: L’aménagement de la desserte Nord enfin débloqué?

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5097 Le 31/08/2017 | Partager
La composante terrestre confiée à Casa Aménagement
Un tronçon de 5,5 km sur la RR322
Délai de réalisation: 24 mois pour un budget de 155 millions de DH
casablanca-logistique-097.gif

Source: Casa Aménagement - Info SM
Aménagement de la RR322 entre le PK 5 (Place Mimosa) et le PK 10 (Big Mat) dans le cadre du projet d’aménagement du tronçon de la desserte nord reliant la RR322 à la zone logistique de Zenata

Fini le blocage sur le projet d’aménagement de la desserte Nord reliant le port de Casablanca à la zone logistique de Zenata? La commune urbaine de Casablanca vient de confier la composante terrestre de ce projet (route RR322) à Casa Aménagement. Une convention vient d’être signée dans ce sens entre les deux parties. «Nous en sommes aujourd’hui à la phase d’études», confirme une source auprès de la SDL en charge des grands projets à Casablanca.

En plus de l’amélioration des conditions de transport de marchandises, notamment vers la future zone logistique de Zenata, par une augmentation de la capacité et une réduction du temps de parcours des camions, le projet ambitionne de fluidifier le trafic de marchandises transitant à partir du port. Objectif: soulager les principales voiries mitoyennes et améliorer les conditions de circulation, en détournant le trafic généré par le port qui emprunte à l’heure actuelle l’artère de la route côtière.

D’ailleurs, à l’horizon 2020, près de 6.700 poids lourds vont emprunter ce tronçon tous les jours. Ils seront donc interdits d’accès au centre-ville
Mais la réalisation de ce chantier, lancé à l’époque de Ghellab, a quasiment pris un retard d’une décennie. Si la voie maritime, la plus difficile techniquement a été finalisée, la 2e partie terrestre en est toujours au stade d’études depuis des années. Par conséquent, les poids lourds et les containers continuent de sillonner les pôles urbains. Pourtant l’enjeu est de taille.

Non seulement cette route permettra de désengorger le centre-ville casablancais, mais elle va relier le port à sa plateforme logistique. Le projet aurait été victime du manque de coordination entre les différents intervenants. «L’un des points faibles de la stratégie logistique porte sur l’absence d’une articulation entre le ministère de tutelle et les collectivités territoriales», avait d’ailleurs expliqué à L’Economiste Karim Ghellab, ancien ministre de l’Equipement et architecte de ce méga-chantier logistique.

Aujourd’hui, ce projet semble relancé. Mais il faudra patienter encore 24 mois avant sa livraison. Les travaux comprendront entre autres l’aménagement d’un couloir dédié aux camions en provenance et en partance du port, deux voies de part et d’autre de ce couloir, l’aménagement des trottoirs, la mise en place de l’éclairage public et l’aménagement des plantations et espaces verts.

Le budget dédié à ce tronçon s’élève à 160 millions de DH, répartis entre la DGCL (85 millions de DH), la CUC (65 millions) et le conseil préfectoral (10 millions). Ce montant vient s’ajouter aux 489 millions de DH déjà engagés par l’ANP  (57%) et l’Equipement (43%) pour la composante maritime.

Pour rappel, ce tronçon comprend notamment la réalisation d’une digue de protection de la voie côté mer sur 4.100 m (20.000 unités de tétrapodes et 600.000 m3 d’enrochements de protection). De même, des remblais hydrauliques et terrestres (1,1 million de m3) sont prévus pour la réalisation d’une route de 2x3 voies (2x10,5 m). Les ouvrages de protection et de terrassement ont été réalisés par le groupement Houar-Seprob-Rohde Nielsen.

Rappelons que l’ANP compte développer un port sec dans la zone logistique de Zenata. Cet espace qui sera lié au port de Casablanca, via des connexions modernes et rapides, ambitionne l’amélioration de l’offre portuaire en termes de capacité de traitement, de stockage, de services à valeur ajoutée et de gestion des flux au départ et à destination du port de la capitale économique.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc