Entreprises

Le TGV teste sa vitesse maximale

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5096 Le 30/08/2017 | Partager
Des essais à 320 km/h prévus le 18 septembre
Les infrastructures réalisées à plus de 90%
L’entrée en service est maintenue à juin 2018
tgv-096.gif

Les essais dynamiques des rames de TGV ont démarré en février. La vitesse maximale d’exploitation, 320 km/h, sera testée lors de ce mois de septembre sur un tronçon de 120 km. Le premier semestre 2018 sera dédié aux tests finaux, et à l’homologation de tous les éléments du système (Ph. Adam)

Le chantier de la Ligne à grande vitesse (LGV) devant relier Tanger à Casablanca s’accélère de plus en plus. Les essais dynamiques, l’une des phases critiques du projet, ont déjà démarré. Le futur TGV marocain devrait bientôt atteindre sa vitesse maximale. «La première phase des essais dynamiques sur le réseau à grande vitesse, où nous avons atteint les 160 km/h, a eu lieu en février dernier.

Nous passerons à la deuxième étape le 18 septembre 2017, où nous atteindrons les 320 km/h», explique le directeur général de l’ONCF, Rabie Khlie. Les tests auront lieu sur un premier tronçon de 120 kilomètres de la voie ferrée dédiée à la grande vitesse, la seule habilitée à accueillir des trains de ce type.
En matière d’infrastructures, le projet avance. Le taux de réalisation dépasse les 90%, selon le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, qui était en visite lundi dernier dans le Nord. Amara s’est rendu sur les sites de la future gare ferroviaire TGV à Tanger, à l’atelier de maintenance et au viaduc El Hachef, afin de s’enquérir de l’état d’avancement du projet.

Les équipements ferroviaires seront finalisés avant la fin de cette année. «Le premier semestre 2018 sera réservé aux tests finaux et à l’homologation de tous les éléments du système LGV, pour que l’exploitation commerciale puisse démarrer au courant de l’été 2018», annonce, pour sa part, le directeur de l’ONCF.

Côté infrastructures, les gares sont toujours en cours d’aménagement. Le taux d’avancement de celle de Tanger est actuellement de 65%, mais selon les responsables de l’ONCF, elle devrait être fin prête pour le démarrage de la LGV en juin prochain.
Les travaux actuels visent à raccorder la gare au réseau de la Ligne à grande vitesse, mais aussi à mieux l’intégrer dans la circulation urbaine. L’objectif est de lui adjoindre une partie dédiée aux taxis et bus urbains, afin de pouvoir profiter de l’effet TGV au centre-ville.

La gare a nécessité un investissement de 360 millions de DH. Elle est réalisée sur une superficie couverte de 10.500 m2 comportant des espaces de circulation voyageurs, des guichets, des salles d’embarquement, des commerces, en plus de 77.000 m2 d’aménagement extérieurs.

L’Atelier de maintenance des trains à grande vitesse, inauguré en septembre 2015, constitue l’un des joyaux du projet. Destiné à répondre aux besoins en maintenance, préventive et curative, des trains à grande vitesse, il a nécessité un investissement de 640 millions de DH. Il a déjà permis, dans un premier temps, de réaliser le remontage des trains à leur réception. L’atelier est dimensionné pour un parc de 30 trains à grande vitesse, avec une superficie de 14 hectares, dont 20.000 m² de bâtiments couverts.

Viaduc El Hachef, un chef-d’œuvre d’ingénierie

viaduc_el_hachef_096.jpg

Il fait partie des ouvrages les plus spectaculaires du projet. Le viaduc El Hachef est le plus long de la ligne (3,5 km), probablement l’un des plus longs viaducs ferroviaires du continent. Il présente des caractéristiques techniques impressionnantes, avec une structure en pilotis et des propriétés antisismiques pour permettre une traversée en toute sécurité des rames à grande vitesse. Il a été réalisé pour un investissement de 1,1 milliard de DH. Il illustre «l’ampleur de la composante génie civil du projet LGV, avec 12 viaducs, 169 ponts-routes et ponts-rails et plus d’une centaine d’ouvrages hydrauliques, dont une grande partie réalisée par des entreprises marocaines», tient à préciser l’Office.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc