Entreprises

Aïd Al Adha: Ruée sur les congélateurs

Par Nadia DREF | Edition N°:5096 Le 30/08/2017 | Partager
50% du chiffre d’affaires sont réalisés durant cette période
Les prix démarrent à 1.299 jusqu’à 6.699 DH dans la grande distribution
aid_al_adha_096.jpg

Le marché des biens d’équipement de la maison représente un CA de 7,21 milliards de DH dont 1,27 milliard absorbé par l’électroménager grand public et 1,66 milliard par le gros électroménager

Promotions, diversification des marques et des gammes, disponibilité des produits, SAV… le marché de réfrigération et surtout de congélation bat son plein, à la veille de Aïd Al Adha. Les produits se vendent comme des petits pains. Plus de 50% des ventes annuelles des congélateurs sont réalisés durant cette période car la conservation de la viande, en ce moment de forte chaleur,  est le principal souci.

Une information confirmée par l’Observatoire de Wafasalaf dans son étude sur l’équipement des ménages. L’engouement pour ce type de produits va grandissant mais dans des proportions nettement moindres. Selon l’étude, les congélateurs sont classés dans le top 5 des intentions d’achats des ménages pour 2017 après le téléviseur (23%), le réfrigérateur (8%), le lave-linge (8%) et bien avant le climatiseur (4%).

«De manière générale, le marché du gros électroménager a été fortement impacté par une augmentation des droits de douane appliquée sur les produits en provenance de Chine et de Turquie. Ces sources de production étant les deux plus grands exportateurs qui dominent ce marché. Presque tous les fournisseurs du secteur ont été obligés de revoir à la hausse les prix de leurs produits», a confié à L’Economiste Larbi Alaoui Belrhiti, directeur général de Jumia. Le management de ce site marchand en ligne affirme qu’il y a une nette hausse des volumes par rapport à 2016.

«L’Aïd est pratiquement la meilleure occasion pour booster les congélateurs. Sur Jumia, nous observons un trend positif par rapport aux ventes de l’année dernière». Les prix varient de 1.400 DH pour des marques d’entrée de gamme comme Siera, Newtec. Beko... Jusqu’a 9.000 DH pour d’autres marques mieux positionnées. Les plus grands acteurs du secteur restent Whirlpool,  Bosch, Samsung, LG...

Selon une récente étude de GfK, le marché des biens d’équipement de la maison a enregistré, au 1er semestre 2017, une croissance de 9,4% en comparaison avec la même période de l’année précédente. Il totalise un chiffre d’affaires de 7,21 milliards de DH dont 1,27 milliard réalisé sur l’électroménager grand public et 1,66 milliard sur le gros électroménager. Les segments blanc et brun ont connu une baisse de la valeur au cours du 2e trimestre en comparaison avec celui de 2016. La valeur des ventes du gros électroménager s’est repliée de 0,6% tandis que celle de l’électroménager grand public a fléchi de 13,1%. Le petit électroménager a été boosté par les promotions agressives de la période Chaâbane-Ramadan (+2,6% au cours du premier semestre). Ce sera autour des produits blanc et brun de reprendre du poil de la bête grâce aux offres de l’Aïd.

Sur le terrain, la concurrence s’intensifie. Les enseignes ont aménagé leurs magasins de telle manière que les produits de congélation et de réfrigération soient exposés à l’entrée pour séduire plus de clients. Whirlpool, Candy, Ocean, Liebherr, Kröhler… différentes marques et gammes sont proposées. L’argument «made in Europe» est mis en avant par certains fabricants sachant que les critères de choix pour les Marocains sont d’abord le prix et la marque ainsi que le volume. Des garanties de 1 à 2 ans sont également appliquées. La consommation d’énergie est souvent reléguée ou pas du tout appréciée à sa juste valeur.  
Marjane, qui détient plus de 50% de part de marché de la grande distribution, propose des congélateurs de 100 litres jusqu’à 250 litres à des prix variant entre 1.299 à 2.999 DH. Des réductions entre 300 et 400 sont proposées. Côté financement, l’enseigne lance une promotion de paiement différée «achetez maintenant et ne payez qu’en 2018».

Chez Aswak Assalam, l’espace exposé, improvisé à l’entrée, connaît une grande mobilisation des commerciaux qui répondent aux questions des clients. Des offres variées sont proposées avec des produits turcs, italiens, allemands et américains. Les tarifs démarrent à partir de 1.399 DH pour un congélateur Kröhler de 100 litres. La vedette de cette campagne est un produit Whirlpool qui propose la combinaison des systèmes congélation et réfrigération vendu à 2.399 DH. Sur toute la gamme, des réductions entre 300 à 900 DH sont accordées.     

Auprès d’Electroplanet, une gamme diversifiée de congélateurs est mise en avant au cours de cette période. Les prix commencent à partir de 1.399 pour un congélateur Kröhler de 100 litres jusqu’à 6.699 DH pour un produit Liebherr de 284 litres. Des réductions de 249 à 600 DH sont affichées.
D’autres enseignes s’alignent sur cette politique de promotion: Le Tangérois, Biougnach, Cosmos… 

Côté financement, la grande majorité fait appel à ses fonds propres. Selon l’étude, 70% de l’échantillon recourt à l’épargne et près du quart (23%) opte pour le crédit pour financer totalement ou partiellement son achat. Les banques font également leur show durant cette période avec des offres variées: taux attractifs, paiement différé, crédit à zéro intérêt…

                                                                                 

L’informel sévit toujours

FACE à une offre de plus en plus accessible et diversifiée, la demande est là. Une grande majorité des clients préfèrent le neuf que ce soit pour leur premier achat ou pour le renouvellement car les anciennes générations consomment beaucoup d’énergie et font exploser la facture de l’électricité. Résultat: les rayons électroménagers dans les grandes surfaces ne désemplissent pas, durant cette période, de même que les magasins des revendeurs. «Il y a une forte demande actuellement sur les congélateurs. Les prix sont ajustés pour attirer plus de clientèle», confie un vendeur dans une grande surface.

Toutes les catégories sociales s’équipent en congélateurs pour stocker la viande. Même les familles habitant une chambre en achètent. Les modèles les plus prisés sont les petits formats, vu l’étroitesse de l’espace qu’ils occupent. Le prix est également déterminant. Plus le produit est accessible, mieux c’est pour cette couche sociale. Reste que la classe moyenne raisonne en prix mais également en qualité.

Par canal, les foyers préfèrent s’approvisionner chez les grands magasins (46%) et les revendeurs (36%). Une proportion importante (16%) de la cible affiche une préférence pour le réseau de vente informel, surtout la catégorie D (21%), rapporte l’étude de Wafasalaf réalisée auprès d’un échantillon de 1.212 ménages représentatifs de la population marocaine, comptant un revenu mensuel net compris entre 2.500 et 20.000 DH par foyer. L’exemple le plus flagrant, à Casablanca, est la Qissariat de Chaouia, où les produits sont proposés avec ou sans facture. Côté garantie, le bon d’achat fait office de contrat pour le SAV. A la simple présentation dudit récépissé, le revendeur répare à ses frais le produit en panne.

Ces vendeurs proposent même des facilités de paiement, au même titre que les grandes surfaces. Pour la majorité (71%), l’achat d’un réfrigérateur est prévu dans 6 à 12 mois. Sur cet échantillon, 81% des interviewés préfèrent le neuf et pour une grande partie (70%), c’est un renouvellement. Côté financement, la grande majorité (70%) choisit de faire appel à ses fonds propres et près du quart (23%) préfère avoir recours au crédit totalement ou partiellement. Pour la majorité (74%), l’achat est prévu dans 3 à 12 mois et l’écrasante majorité (93%) opte pour le neuf.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc