Economie

Tourisme: Psychose autour de la destination Maroc

Par Amin RBOUB | Edition N°:5092 Le 24/08/2017 | Partager
Attentats de Barcelone, viol de Casablanca... Les tout premiers impacts
Les médias étrangers parlent tous de «terroristes marocains»
En l’absence d’une cellule de crise, risque d’annulations massives chez les TO
tourisme_visibilute_092.jpg

(Source: Ministère du Tourisme)

Tout le défi consiste dès les jours à venir à mener une mobilisation générale auprès des principaux marchés émetteurs pour éviter l’amalgame

La perception de la destination Maroc est très mitigée en ce moment. Au lendemain des attentats de Barcelone et de Cambrils et du démantèlement d’une cellule terroriste originaire du Maroc, l’inquiétude atteint son paroxysme. Pis encore, l’affaire du viol d’une jeune fille dans un bus à Casablanca complique encore plus la situation. Pour l’heure, voyagistes et hôteliers se disent désemparés et réclament illico presto le déploiement d’une cellule de crise.

«Nous sommes désemparés par rapport à ces tristes événements. Tout le monde est sous le choc. Ce qui s’est passé à Barcelone  est un suicide collectif. Les médias internationaux parlent tous de terroristes marocains. Et c’est ce que l’opinion internationale retient en ce moment. Maintenant, il va falloir laisser passer l’orage sans rester inactifs. 

Mais juste après, il faut absolument prévoir une forte mobilisation, un plan d’actions et une cellule de crise pour rassurer les touristes, les TO...  Après tout l’inquiétude est légitime, il ne faut pas cacher la réalité. L’affaire du viol dans le bus n’arrange pas non plus les choses», regrette Fouzi Zemrani, vice-président général de la Confédération nationale du tourisme (CNT).

Mobilisation générale chez l’ONMT

Certes c’est un peu prématuré de mesurer l’impact des derniers événements, mais les opérateurs s’attendent à des annulations massives des réservations et de voyages au Maroc. «Pour le moment, il n’y a pas encore de remontées d’informations sur les annulations, mais le mal est fait et les médias étrangers parlent tous de terroristes marocains à tel point qu’il va falloir placer la réflexion plus loin que le tourisme», tient à préciser Fouzi Zemrani. Tout cela intervient dans une période difficile, d’autant plus que la saison estivale n’a pas été très bonne en termes d’arrivées de touristes étrangers.

N’eussent été les MRE (environ 2,5 millions de Marocains du monde), la situation aurait pu être catastrophique cet été.  En plus des risques d’annulations, les professionnels n’excluent pas qu’il y ait un repli de touristes européens vers la Tunisie qui enregistre un fort rebond cet été. Pareil pour le Portugal qui maintient ses bonnes performances pendant la saison estivale. Pour l’heure, seul l’ONMT mène des actions concrètes sur le terrain. «Le ton est à la mobilisation générale auprès de l’Office pour contrecarrer les premiers effets des attentats de Barcelone de manière soft et intelligente», confie Abderrafie Zouiten, patron de l’ONMT.

A l’heure où nous mettions sous presse, le DG de l’Office du tourisme était  en négociations avec les principaux TO allemands. Zouiten se veut plutôt rassurant. Il vient d’ailleurs de convaincre l’un des principaux TO allemand (FTI, qui est le 4e tour-opérateur allemand) de programmer 4 vols charters au départ de l’Allemagne vers Marrakech. Ces vols viennent s’ajouter aux 7 charters déjà opérationnels sur Agadir. «La nouveauté consiste à programmer  à partir d’octobre 2017 des vols réguliers sur Marrakech avec une nouvelle clientèle et un tourisme essentiellement familial», assure Zouiten.

L’ONMT et le TO allemand FTI renforcent ainsi leur partenariat, qui ne concerne plus uniquement Agadir, mais touche désormais les marchés autrichien et suisse et bénéficie également à la destination Marrakech. Ce partenariat assure 13 vols hebdomadaires sur Agadir et 9 autres sur Marrakech. L’idée à travers ces actions concrètes consiste à rassurer, convaincre avec un bon produit et une marque via des vols charters additionnels. Par ailleurs, l’ONMT s’apprête à recevoir 90 responsables et patrons du tourisme français (TO, ex-SNAV de France, présidents de régions, médias...) qui vont tenir un congrès des régions la mi-septembre (14 et 15) à Rabat.

S’y ajoute une forte présence dans les grands salons tels que Top Resa à Paris, le World Market de Londres (WTM London) ou encore le Fitur de Madrid... Ce sont de grandes actions de communication programmées via une forte mobilisation de l’ONMT pour promouvoir la destination et dissiper tout malentendu, tint à préciser le patron de l’ONMT. L’Office s’apprête également à lancer  14 vols supplémentaires via un avion Ryanair basé à Marrakech, auxquels s’ajoutent 14 autres rotations avec Air Arabia. 

Pour contrecarrer encore plus d’éventuels impacts suite aux derniers événements, l’ONMT prévoit d’organiser un voyage au profit de 100 journalistes qui se rendront prochainement au Maroc, en provenance des principaux pays européens. Dans le même esprit, une vingtaine de bloggeurs scandinaves et d’Europe de l’Est sont programmés. Mieux encore, l’Office prépare une campagne de com’ Daily Motion.

A travers cette opération ciblée, plusieurs influenceurs de renom vont présenter le produit Maroc à des millions de followers. S’y ajoutent différentes soirées promotionnelles destinées à la vente en Allemagne, ou encore des campagnes pluri-médias au Royaume-Uni et en Allemagne.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc