Dossier Spécial

30 octobre 2015: L’hommage à Ben Barka

Par L'Economiste | Edition N°:5089 Le 18/08/2017 | Partager
benbarka_hommage_089.jpg

Le 4 novembre 1955,  Mehdi Ben Barka (au centre) qui quittera l’Istiqlal trois ans plus tard, en conversation avec le leader de la résistance intérieure, le Dr Abdelatif Benjelloun, (à gauche, cravate claire), lors des entretiens de La Celle-Saint-Cloud, entre le gouvernement français et feu Mohammed V, accompagné du Prince Moulay Hassan (Ph. AFP)

Cinquante ans après la mystérieuse disparition et la probable exécution de Mehdi Ben Barka, président du Parlement et chef de l’opposition socialiste (parallèlement, professeur de maths et proche de Hassan II), la Fondation Bouabib organisait un hommage.
Mohammed VI a envoyé un message, lu par l’ancien Premier ministre, El Youssoufi.
Entre temps, les instruments de la transition (IER, rôle des walis, CNDH…)  ont été déployés. Le Souverain définit la Monarchie «attachée à la symbiose des composantes de la nation (…) que les Marocains, («selon leur optique et leurs positions»), puissent s’approprier leur histoire avec ses succès et ses revers pour vivre le présent dans un climat sûr et stable et s’atteler en confiance, avec optimisme et espérance, à l’édification d’un avenir meilleur».

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc