International

Classement de Shanghai: Les universités américaines écrasent la concurrence

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5088 Le 17/08/2017 | Partager
Harvard sacré meilleur établissement au monde depuis 15 ans
Seulement 6 universités africaines sont répertoriées
classemnt_shanghai_088.jpg

Ce sont les établissements nord-américains qui dominent largement le classement de Shanghaï, avec seize établissements parmi le top 20, et 48 dans le top 100. Suivis par le Royaume-Uni avec 8 établissements au top 100

Comme à l’accoutumée et depuis 2003, l’université Jiaotong de Shanghai a publié mardi dernier «l’Academic Ranking of World Universities», une liste  des 500 meilleures universités au monde. Sans grande surprise, les universités américaines gardent leur suprématie. Au total, 135 universités des Etats-Unis figurent au palmarès contre 45 pour la Chine et 38 pour le Royaume-Uni. L’Allemagne et la France placent respectivement 37 et 20 universités.

Dans le top 20 de 2017, les Etats-Unis s’accaparent la part du lion avec 16 établissements en tête du classement. On y retrouve au premier rang, la célèbre Harvard, suivie de Stanford. L’institut de technologie du Massachusetts (MIT), l’université californienne de Berkeley, Princeton, Columbia, Yale font également briller leur pays. Pour le Royaume-Uni, ce sont Cambridge, Oxford et l’université Collège London qui hissent le pays à la deuxième place. En troisième position, la Suisse. Elle réussit à tirer son épingle du jeu grâce à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

La France, première destination des Marocains pour leurs études, recule dans le classement. Une vingtaine d’universités y figurent cette année contre 22 en 2016. Toutefois, l’Hexagone conserve sa sixième place dans le palmarès des 500 meilleurs établissements. Les trois meilleures universités françaises selon la liste sont: l’université Pierre et Marie Curie (Paris 6) qui perd une place et se classe 40e au rang mondial. Elle est suivie de l’université de Paris-Sud 41e qui a progressé de 5 places, puis l’Ecole Normale Supérieure de Paris (69e place).

Du côté du continent africain, seulement 6 établissements sont arrivés à se démarquer. Il s’agit de  l’université de Witwatersrand, de Cape Town, de Johannesburg, de Kwazulu-Natal (toutes sont établies en Afrique du Sud) et de l’université du Caire en Egypte. Le Maroc lui, brille par son absence.

Le classement de l’université Jiaotong se base sur le nombre de titulaires de prix Nobel et  de médaille Fields (l’une des plus prestigieuses récompenses en mathématiques) parmi les diplômés ou professeurs (y compris les anciens). Il prend également en considération le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline, le nombre de publications dans des revues scientifiques, ainsi que de publications rattachées à l’établissement et répertoriées dans les index de citations.

Un second classement

Cette année, l’université Jiaotong de Shanghai rajoute une seconde liste à l’Academic Ranking of World Universities. Il s’agit d’un classement des  établissements classés entre 501 et 800 et qui sont considérés comme candidats potentiels pour le top 500. Ici encore, ce sont les universités américaines qui dominent. L’Afrique du Sud et l’Egypte sont les seuls représentants du continent africain, avec respectivement, 3 et 2 établissements chacun. Il s’agit de l’Université de Ain Shams et d’Alexandrie pour l’Egypte et de l’université de Pretoria, North-West et South Africa pour l’Afrique du Sud. La France, elle, n’en compte que dix, dont Paris Sorbonne.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc