Habillage_leco
Régions

Tourisme/aérien: Les ambitions d’Essaouira

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5078 Le 02/08/2017 | Partager
Connecter son aéroport aux plus grands marchés pourvoyeurs
Après TUI-Fly, Easy Jet relie la ville des alizés à Lyon
Et injecte 20.000 sièges additionnels à la destination

Décidément, le vent tourne pour la destination d’Essaouira qui prend littéralement son envol. L’ONMT vient d’annoncer une nouvelle ligne aérienne qui reliera la ville des alizés à Lyon. Elle sera lancée par Easy Jet à partir de novembre prochain. Cette connexion permettra la mise en place d’une capacité annuelle d’environ 20.000 sièges additionnels à l’arrivée sur l’aéroport d’Essaouira.

Il y a trois mois, la compagnie aérienne belge TUI-Fly a programmé un direct avec l’aéroport de Brussels South Charleroi à raison de 2 vols par semaine. Enfin, Royal Air Maroc pourrait reprendre son vol reliant Essaouira à Casablanca avec trois dessertes par semaine à partir de la fin de l’année. Ces nouveaux vols s’ajoutent donc aux deux connexions avec l’international: au départ de Paris Orly et de Londres Luton qui sont les principaux pourvoyeurs de touristes étrangers pour Essaouira.

Une offre annuelle et non plus saisonnière

Pour l’ONMT, ces connexions point à point ont permis à la ville de renouer avec ses marchés prioritaires et développer une offre annuelle et non saisonnière. «On compte aussi sur l’effet d’entraînement que suscitera ces nouvelles programmations», espère tout heureux, Redwane Khanne, président du Conseil provincial du Tourisme d’Essaouira (CPTE). Depuis 2014, les acteurs de la ville (autorités locales, élus et opérateurs) travaillent pour la mise en œuvre d’un plan de développement aérien. Ce plan a permis à la ville d’attirer aujourd'hui plusieurs compagnies internationales qui programment aujourd’hui 8 vols hebdomadaires.

«Et le retour de la compagnie nationale avec un vol Essaouira/Casablanca nous permet de viser d’autres marchés y compris le tourisme interne», se réjouit le président du CPTE. Car, Essaouira veut s’éviter certains pièges en misant sur plusieurs foyers émetteurs en concomitance. Destination touristique par excellence, la ville d’Essaouira est parmi les rares villes à proposer un mix culturel, sportif et balnéaire. Un important patrimoine architectural témoignant d’un riche passé issu de toutes les civilisations humaines, des festivals qui ont permis un rayonnement international et un potentiel sportif sont autant d’atouts pour cette ville qui avait été oubliée par les stratégies nationales touristiques.

Outre le développement de l’aérien, le CPT d’Essaouira a mis en œuvre un plan d’action qui se décline en trois axes dont le premier concerne l’augmentation de la durée moyenne de séjour. C’est l’indicateur de santé d’une destination touristique. A Essaouira, la DMS est de 2,7 jours, alors que, quelques années auparavant, elle était moins de 1%, la ville était uniquement un passage. Aujourd’hui, les ambitions de la ville sont grandes: rallonger cette DMS de 4 jours pour rentabiliser la destination. Accessible aussi par voies terrestres, Essaouira reçoit annuellement plus de 200.000 touristes. Au cours de l’année 2016, la ville des alizés a enregistré 413.494 nuitées dans les établissements classés.
De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc