Entreprises

Casablanca-Settat: ADM mise 1,5 milliard de DH pour les autoroutes

Par Nadia DREF | Edition N°:5075 Le 28/07/2017 | Partager
Triplement de la voie de l’autoroute de contournement de Casablanca et du tronçon Casablanca-Berrechid
Les travaux vont démarrer dès 2018 pour une durée de 3 ans

FACE à un trafic de plus en plus grandissant, au niveau de l’axe Casablanca-Settat, Autoroutes du Maroc (ADM) a annoncé, jeudi 27 juillet, un programme d’investissement de l’ordre de 1,5 milliard de DH. Il s’agit de financer deux projets, à savoir le triplement de la voie de l’autoroute de contournement de Casablanca et du tronçon autoroutier Casablanca-Berrechid, qui dessert l’aéroport Mohammed V. La surélévation de ponts est également prévue, pour éviter les désagréments causés par les transporteurs routiers qui ne respectent pas la hauteur maximum des chargements. Le remplacement du pont portant la voie ferrée est aussi programmé. 
Durant cette période, la priorité sera accordée aux usagers à destination de l’aéroport. Des déviations sont prévues, dans le sens inverse, en provenance de Marrakech. «Autoroutes du Maroc s’engage à mettre en place les dispositifs nécessaires afin d’atténuer la gêne occasionnée pour ses clients usagers, que ce soit en termes de signalisation, d’information ou de phasage des travaux», explique Anouar Benazzouz, directeur général d’ADM. «Actuellement, les appels d’offres ont été lancés et les entreprises présélectionnées. Les travaux vont démarrer dès 2018 pour une durée de 3 ans», souligne-t-il. 
S’adressant aux membres de la Fédération nationale du bâtiment et travaux publics (FNBTP), Benazzouz a insisté sur la «préférence nationale», toutefois, il a exhorté les opérateurs à travailler ensemble pour améliorer la qualité des prestations fournies. L’enjeu est de taille: outre les projets actuels et futurs, ADM débourse chaque année 600 millions de DH pour le renforcement de la chaussée. Une aubaine pour les entreprises de BTP qui subissent de plein fouet le ralentissement des travaux publics. «Le secteur est en pleine inertie. La commande publique a baissé de 80% cette année. Nous tablons sur les projets programmés dans le cadre des plans de développement régionaux pour booster l’activité», confie à L’Economiste El Mouloudi Benhamane, président de la FNBTP.
Autre projet qui permettra de soulager Casablanca: l’autoroute Tit-Mellil-Berrechid. «L’étude est terminée et le financement est bouclé. Toutefois, nous avons un blocage au niveau du foncier. Nous espérons trouver une solution d’ici fin 2017», ajoute Benazzouz. 
L’infrastructure autoroutière au niveau de Casablanca a atteint ses limites de capacité. Le trafic quotidien dépasse 35.000 véhicules sur le contournement de Casablanca avec un pic de 75.000 unités et atteint 58.000 véhicules entre Casablanca et l’aéroport international Mohammed V. Opérant depuis plus de 27 ans, ADM exploite, aujourd’hui, un réseau total de 1.800 km de voies autoroutières, traversant plusieurs régions et desservant plus de 60% de la population. Au total, 19 millions de km sont parcourus par jour via les autoroutes.

Quelques réalisations d’ADM

■ Ouverture le 28 juillet de l’échangeur Benyakhlef (Mohammedia), côté mer.
■ Un échangeur pour Kénitra pour bientôt
■ L’échangeur Aïn Dalia achevé
■ L’échangeur Aïn Taoujtate terminé
■ L’échangeur Marina Smir lancé

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc