Habillage_leco
×

Error message

User warning: The following module is missing from the file system: fb_instant_articles_display. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/leconomi/public_html/includes/bootstrap.inc).
Société

Symposium CAF: La nouvelle page du football africain

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5065 Le 14/07/2017 | Partager
Les réformes seront lancées à partir du Maroc
Un message royal pour ouvrir la manifestation
Deux chefs d’Etat africains y sont attendus
ahmad-ahmad_fouzi-lakjaa.jpg

Le président de la CAF Ahmad Ahmad, ici en compagnie de Fouzi Lakjaâ lors de sa première visite au Maroc, mise sur ce symposium pour initier les changements qui vont mettre sur les rails le développement de la pratique du football dans le continent

La Confédération africaine de football (CAF) met les dernières touches à un  symposium international qui se tiendra les 18 et 19 juillet à Skhirat, près de Rabat. Cet événement, décisif pour l’avenir du football africain, devra accueillir plus de 500 acteurs de premier rang dans le monde footballistique. Outre Ahmad Ahmad et l’ensemble du comité exécutif de la CAF, Gianni Infantino, le président de la FIFA, accompagné de sa secrétaire générale la sénégalaise Fatma Samoura ainsi que son directeur du développement feront le déplacement pour participer à cette manifestation. Leur présence servira également à cautionner les changements que ce symposium induira pour la relance du football africain. Deux chefs d’Etat africains sont également attendus. Il s’agit du président du Gabon Ali Bongo et de son collègue de la Guinée Alpha Condé. Outre des politiques,  les présidents de 54 fédérations, les secrétaires généraux, les entraîneurs des équipes nationales, les ballons d’or africains, les arbitres d’élites africains, les directeurs techniques africains, les sponsors,… tout le gotha du football du continent s’est donné rendez-vous dans la capitale du Maroc. 
Du coup, le président de la FRMF Fouzi Lakjaâ, pièce maîtresse de cette grand-messe, a également lancé des invitations aux ballons d’or locaux, des présidents de clubs, … 
Par ailleurs, la nouveauté dans ce genre de manifestation est ailleurs. D’abord, elle est déjà placée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Ensuite, ce symposium sera marqué par un message royal, probablement dans le prolongement de celui qui a été prononcé par le prince Moulay Rachid devant l’Union africaine à Addis-Abeba. Il faut s’attendre à des orientations qui peuvent être perçues comme une véritable feuille de route pour la valorisation de la jeunesse africaine à travers le sport et particulièrement le football.   
En tout cas, le programme, très chargé, débouchera sur des choses concrètes. En effet, le planning de ce symposium, qui s’inspire un peu du management des grandes multinationales pour les prises de décisions qui engagent l’avenir de l’entreprise, est un exemple d’efficacité qui a souvent manqué aux pays africains et arabes. Ainsi, cette rencontre prévoit une séance d’ouverture, suivie de l’organisation de 7 panels qui serviront à discuter des thématiques pointues comme notamment les cahiers des charges des pays qui accueillent la CAN. L’idée est de réorganiser cette compétition pour en faire un véritable levier de développement. Pour la prochaine CAN en 2019, c’est le Cameroun qui a été choisi pour l’abriter. Sera-t-il conforme aux nouvelles règles qui seront adoptées à l’issue de ce symposium? Difficile à dire, mais s’il ne remplit pas le nouveau cahier des charges, notamment au niveau du nombre des stades, la CAF pourra choisir un autre pays hôte. Autre thème abordé, le marketing et les médias, la Champions league des clubs… Le lendemain 19 juillet, les conclusions de chaque panel seront présentées. Elles seront suivies d’un débat, avec l’adoption de recommandations, contenues dans un document qui constituera la nouvelle feuille de route du football africain. Pour aller vite, le comité exécutif de la CAF se réunira le 20 juillet pour l’approuver. Le lendemain, l’assemblée générale de la CAF, avec la participation des 54 pays, devra valider ces recommandations pour le développement du football africain. 

Convention tripartite

Ce symposium est une occasion supplémentaire pour exposer l’expérience de la FRMF avec les fédérations africaines en matière de partenariat pour le développement du football. La CAF comme la FIFA ont décidé d’utiliser l’expérience marocaine en la matière comme un modèle à dupliquer sur tout le continent. C’est ainsi qu’une convention sera signée dans ce sens entre Gianni Infantino, Ahmad Ahmad et Fouzi Lakjaâ. Ce volet africain aura-t-il un impact direct sur le football marocain? Le président relativise cette affaire. Pour lui, la CAF organise en 2017 ce que le Maroc avait fait en 2015. «Nous avions regroupé 400 personnes pendant une journée et discuté autour des différents panels de ce que nous devions faire. Avec toute la modestie du monde, je peux vous dire que la feuille de route établie à l’époque est en train d’être mise en œuvre à la lettre», souligne-t-il. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc