Habillage_leco
International

Crise du Golfe: Les médiations continuent

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5063 Le 12/07/2017 | Partager
Le secrétaire d’Etat américain en tournée dans la région

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a poursuivi, hier, mardi, à Doha sa médiation dans la crise du Golfe. Ceci après avoir constaté la complexité du différend opposant le Qatar à ses adversaires arabes à propos du soutien aux groupes terroristes et des liens avec l’Iran. «J’espère que nous pourrons faire des progrès» en vue d’une sortie de crise, a déclaré Tillerson après un entretien avec l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani. «Je pense que le Qatar a été très clair dans ses positions et je crois que c’est très raisonnable», a-t-il ajouté à Doha, où il est arrivé en provenance de Koweït, première étape de sa tournée. Il doit encore se rendre en Arabie saoudite. Cependant, dans son entourage, on ne cache pas l’ampleur de la crise. L’affaire a commencé le 5 juin dernier. 
L’Arabie saoudite, ainsi que Bahreïn, les Emirats et l’allié égyptien ont rompu avec le Qatar et lui ont imposé des sanctions économiques. Pour normaliser avec le Qatar qui dément tout soutien au «terrorisme», les quatre pays ont exigé le 22 juin la satisfaction de 13 demandes. Parmi elles, la «fermeture de la télévision Al-Jazeera et d’une base turque, ainsi qu’une révision des liens avec l’Iran». Doha a rejeté en bloc ces demandes, estimant «qu’elles violaient sa souveraineté».
A l’issue des premiers entretiens lundi dernier, le Koweït, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, associée à la médiation, ont publié un communiqué faisant état de «leur inquiétude».  Pour la délégation de Tillerson, l’objectif primordial est de faire tarir les sources de financement des groupes extrémistes. Il est question aussi de consolider les gains obtenus contre le groupe dit Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie et empêcher les attaques «terroristes» en Europe et ailleurs. 
A la veille de l’arrivée de Tillerson à Doha, le ton est encore monté entre le Qatar et ses adversaires autour d’une série de documents estampillés «top secret» publiés par la chaîne CNN et relayés par les médias du Golfe. Ces documents concernent des accords de 2013 et 2014 sur les engagements pris par les dirigeants du CCG en matière de lutte antiterroriste et la prévention des actes de déstabilisation dans la région.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc