Habillage_leco
×

Error message

User warning: The following module is missing from the file system: fb_instant_articles_display. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/leconomi/public_html/includes/bootstrap.inc).
De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5063 Le 12/07/2017 | Partager

• Décompensation du gaz: Pas avant 2019
Le gouvernement ne procèdera pas à la réforme du système de compensation du gaz butane avant 2019. C’est ce qu’a annoncé Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la gouvernance, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants. Les équipes de son département se penchent actuellement sur l’élaboration d’un système de ciblage, via une carte dédiée, pour la distribution des subventions. M.A.M.

• Agri-business: 12 milliards de DH sur 5 ans à trouver
Le contrat-programme de l’agro-industrie estime les besoins en investissement dans le secteur à au moins 12 milliards de DH dont 1/3 sera supporté par l’Etat. Il cible la réalisation d’un chiffre d’affaires annuel de 47 milliards de DH d’ici 2022 en portant la valeur ajoutée additionnelle de 13 milliards de DH. Les projections en emplois s’établissent à 38.000. A.G.

• Agriculture: Le Maroc plébiscité
Le Maroc est parmi les 4 pays les plus cités par les investisseurs pour relever les défis qui se présentent dans le secteur de l’agriculture en Afrique, d’après un classement de Havas Horizon et de l’Institut Choiseul. Avec 23% des suffrages, le Royaume talonne l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire et le Kenya. Il sort toutefois du top 5 des pays les plus valorisés par les investisseurs tous secteurs confondus, après avoir été pourtant 3e en 2016. E.M.G.

• Gestion des risques: Le Maroc sollicite l’OCDE
Le ministère de l’Intérieur et celui des Affaires générales et de la gouvernance souhaitent mobiliser l’expertise du Forum de haut niveau sur les risques de l’OCDE. C’est pour les accompagner dans la mise en œuvre des recommandations de l’étude sur la gestion des risques au Maroc. Ce projet d’appui est financé par le Royaume et par la coopération suisse sur la période de 2017-2018. F.Z.T.

• Nouvelle campagne d’alphabétisation des artisans
Pour 2017-2018, quelque 11.420 artisans bénéficieront du programme d’alphabétisation du département en charge de l’Artisanat et de l’Economie sociale. Près de 76 ONG participeront à cette opération. Le programme, lancé en 2015, a déjà profité à 30.022 artisans (72% de femmes). Une autre campagne d’alphabétisation sera menée en langue française. 5.000 bénéficiaires sont ciblés pour commencer. A.Na

• L’âge du mariage retardé
 Les quelques chiffres révélés par le Haut-commissariat au plan (HCP) à l’occasion de la journée mondiale de la population qui a eu lieu hier font état d’une nuptialité de plus en plus tardive au Maroc. En effet, l’âge au premier mariage féminin, qui était situé sous la barre des 20 ans dans les années 1960, dépasse en 2014 les 25,7 ans. Un bouleversement de la situation qui s’explique avant tout par les mutations socioéconomiques ayant marqué la société marocaine au cours des cinq dernières décennies.K.A.

• Contraception: Les femmes se protègent de plus en plus et enfantent moins
Pour commémorer la journée mondiale de la population, le HCP a publié quelques aspects pertinents liés à la fécondité au Maroc. L’on apprend ainsi que les femmes du pays sont de plus en plus nombreuses à utiliser une méthode contraceptive. En effet,  6% d’entre-elles y avaient recours en 1960. Un chiffre qui dépasse la barre des 67% en 2011. Les femmes sont également moins nombreuses à enfanter. L’organisme indique ainsi que le nombre d’enfant par femme est passé de 7 dans les années 1960 à 2,21 en 2014. Une baisse considérable de la fécondité qui a nécessité près de deux siècles en France. K.A.

• Questions orales: Le coup de gueule du PAM
Le groupe parlementaire du PAM a décidé de retirer toutes les questions adressées au gouvernement, initialement inscrites dans l’ordre du jour de la séance hebdomadaire du contrôle du gouvernement à la Chambre des représentants. Pour son chef de groupe, cette décision est motivée par «l’échec du gouvernement à résoudre les problèmes de développement, ayant favorisé la montée de la tension dans plusieurs régions». Cette «première mise en garde», est aussi liée à «l’absence d’un équilibre entre les aspects sécuritaires et économiques dans la gestion de certains dossiers, offrant des arguments aux ennemis de la stabilité du Royaume». M.A.M. 

• Maroc-FAO: Partenariat technique
Le Maroc a signé récemment avec la FAO un accord de partenariat lié à un nouveau projet de coopération technique. Intitulé «Implémentation de l’agenda 2030 pour l’efficience, la productivité et la durabilité de l’eau», ce projet d’une durée de cinq années, bénéficie d’un concours financier de l’Agence suédoise de coopération internationale de développement (Sida) à hauteur de plus d’un million de dollars. Cet accord est prévu par le Cadre de programmation pays (CPP) couvrant la période 2017-2021, signé avec la FAO, lors du 12ème SIAM. N.D.

• Tanger: DMA pose pied au Nord
DMA (Diffusion motocycles automobiles) vient d’inaugurer son premier centre Auto/Moto/Poids lourds dans le Nord, à Tanger. Le centre est dédié à l’entretien et services autos et pneus, capable de desservir toute la région. Il arrive après Casablanca où un premier centre est déjà opérationnel. Le projet a nécessité un investissement de 18 millions de DH. Il s’étale sur  2196 m² et dispose d’un outillage de dernière génération, de locaux administratifs et un espace de dépôt et de stockage d’environ 560 m². Tous les ateliers sont équipés de séparateurs à hydrocarbures pour la protection de l’environnement et conventionnés avec un gestionnaire des déchets pour la récupération des pneus usés, selon DMA. A.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc