Habillage_leco
×

Error message

User warning: The following module is missing from the file system: fb_instant_articles_display. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/leconomi/public_html/includes/bootstrap.inc).
De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5062 Le 11/07/2017 | Partager

• Samir: Ni salaires, ni reprise mais un report!
A l’heure où nous mettions sous presse, le syndic judiciaire devait se réunir lundi 10 juillet à Mohammedia avec les salariés de Samir pour s’expliquer sur le retard des paiements et l’état d’avancement de la procédure. La compagnie pétrolière a été déclarée en liquidation judiciaire en mars 2016 par la Cour d’appel de commerce de Casablanca. Les 900 salariés n’ont pas encore reçu leur rémunération de juin 2017. Ils ont manifesté leur mécontentement la semaine dernière au siège. Comme nous l’avons annoncé, les caisses vides de la raffinerie font obstacle au versement des salaires. Par ailleurs, le juge commissaire a reporté au 17 juillet l’examen des offres déposées par les cinq candidats à la reprise. Et le liquidateur a demandé hier au tribunal le prolongement de sa mission pour 6 mois. F.F. 

• Al Hoceïma: Débat sur le transfert  judiciaire des suspects
L’enquête d’instruction visant des manifestants d’Al Hoceïma s’est poursuivie le 10 juillet à la Cour d’appel de Casablanca. Le meneur de la mouvance contestataire, Nasser Zefzafi, est parmi les personnes enquêtées. Il fait face à de lourdes accusations comme l’atteinte à la sécurité intérieure. Son transfert judiciaire d’Al Hoceïma à Casablanca et celui de ses compagnons suscitent un très vif débat juridique sur la légalité de la procédure. Transfert sur lequel la Cour de cassation s’est prononcée préalablement le 3 juin 2017. Le Forum dignité et droits de l’homme est critique vis-à-vis de la posture du parquet d’Al Hoceïma. L’association l’accuse «d’abuser de son pouvoir via une interprétation extensive de la position de la Cour de cassation». F.F.   

• Ynna Steel: Le site de Berrechid redémarre en 2018
Ynna Steel et Bascotechnia mettent fin à leur litige. Les deux entités viennent de reconduire leur partenariat et vont relancer l’activité du site de Berrechid dès 1e trimestre 2018. Pour rappel, 80 millions de DH ont été mobilisés pour redémarrer le laminoir de cette usine de production. La relance de ce site, qui dispose d’une capacité annuelle de 370.000 tonnes de fil machine et de rond à béton, permettra de répondre à la demande du marché national par une gamme complète de produits longs conformes aux normes marocaines en vigueur, explique le groupe Chaâbi. E.M.G.

• Casa/Centre-ville: Le ras-le-bol des commerçants
Les commerçants du centre-ville de Casablanca ne décolèrent pas. Ils ont décidé de fermer boutique jeudi 13 juillet pour protester contre l’anarchie ambiante. Depuis plusieurs semaines, les vendeurs ambulants ont envahi plusieurs artères dont bd Mohammed V, rue Prince My Abdellah… Sans compter places des Nations unies et Mohammed V. Les membres de l’association Assafa des commerçants du centre-ville, qui a tenu son AG extraordinaire samedi dernier, ont décidé de reconduire cette grève tous les jeudis jusqu’à satisfaction de leurs revendications, à savoir l’éradication des vendeurs ambulants dans le quartier. A.E.   

• Distribution de dividendes chez Saham Assistance
Saham Assistance va procéder à la distribution de dividendes au titre des réalisations de l’exercice 2016. Le paiement du montant de cette rétribution fixé à 35 millions de DH interviendra le 4 septembre. M.A.B.  

• La CNSS et la Cnops renforcent leur partenariat
La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse nationale de l’organisme de prévoyance sociale (CNOPS) consolident leur partenariat. Les deux organismes veulent développer davantage l’échange d’information pour le pilotage de l’activité AMO (contrôle médical et lutte contre les fraudeurs), ainsi que les services en ligne et la mutualisation des plateformes d’archivage. Cette alliance favorisera, également, le partage des données relatives au contrôle de scolarité des étudiants entre les deux partenaires. T.E.G.

• Quick s’offre son second restaurant marrakechi
La chaîne de restauration rapide, Quick, s’offre son premier Drive au Maroc pour un investissement de 20 millions de DH. Situé dans le quartier Targa à Marrakech, ce second restaurant dans la ville (4e au niveau national) s’étend sur une superficie de 4.300 m² dont 400 places de parking. Il comporte le service Drive qui permet de passer commande en voiture. Avec ce restaurant, Ténor Group, le détenteur de la carte Quick au Maroc, a créé plus de 65 emplois directs supplémentaires. M.A.B.   

• L’ANRT cherche un patron pour l’INPT
L’Agence nationale de réglementation des télécoms est à la recherche d’un directeur pour l’Institut national des postes et télécommunications. L’appel à candidature précise que les candidats doivent être spécialisés dans le domaine des télécoms, des technologies de l’information et de la communication ainsi que les disciplines connexes. Les dossiers de candidature doivent être retirés du siège de l’Agence de réglementation à Rabat, du 13 au 27 juillet. Les dépôts de dossiers sont programmés entre le 11 et le 22 septembre prochain. A.R.

• Arkas renforce ses services à Tanger
EMES Feedering, la filiale du groupe turc Arkas, va augmenter ses services de transport maritime via Tanger. Elle lancera un nouveau circuit depuis le détroit pour desservir les ports marocains, l’Afrique du Nord et l’Espagne. Ainsi, de nouvelles connexions maritimes seront mises en place. Parmi elles, le Morocco Algeria Service (MAS) qui opérera avec deux navires de 900 EVP pour desservir notamment Valence et Alger. E.M.G.

• Détroit: Une nouvelle compagnie entre en service
Le détroit devra accueillir une nouvelle compagnie maritime. Il s’agit de Detroit World Logistics (DWL), société maritime créée en 2016 et basée à Tanger. Elle devra lancer une nouvelle ligne maritime entre TangerMed et Algésiras opérée avec le Rif, l’un des deux ferrys qu’exploitait IMTC. DWL a acquis le Rif en 2016 pour un peu plus de 9 millions de DH. Il a passé depuis une bonne partie de son temps dans un chantier naval en Andalousie pour une profonde remise à neuf qui a surtout intéressé son groupe de propulsion. Construit en 1980, le Rif avait entamé sa carrière en 1980 dans la compagnie anglaise Sealink avant d’être acheté par IMTC en 2002. A.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc