Politique

El Othmani veut contrôler sa communication

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5059 Le 06/07/2017 | Partager
Un guide professionnel et un cadre d’orientation en préparation
Objectif: «Etre plus efficace et plus influent»
el_othmani.jpg

Au moment où citoyens et ONG appellent à renforcer l’accès à l’information, comme cela est prévu par la Constitution, Saâdeddine El Othmani semble d’abord se soucier d’une communication qui soigne son image.

APRÈS des sorties médiatiques ratées, dont la dernière émission spéciale diffusée sur les chaînes publiques, Saâdeddine El Othmani veut soigner sa com. 
Une rencontre a été organisée, hier à Rabat, réunissant les chargés de communication de tous les ministères. Objectif: «Unifier les modes et les outils de communication des différents départements», comme l’a expliqué Mohamed El Aaraj, ministre de la Culture et de la Communication. 
Le chef du gouvernement veut «améliorer la qualité de l’interaction des responsables de communication des ministères avec les médias». Pour lui, «c’est incontournable pour la réussite de l’action gouvernementale». Au moment où citoyens et ONG haussent le ton pour avoir un meilleur accès à l’information, comme cela est prévu par la Constitution, El Othmani semble se soucier avant tout de contrôler sa communication. Lors de cette rencontre avec les membres des cabinets ministériels, il a considéré que «le gouvernement a le droit de disposer d’outils pour se défendre et pour mettre en avant ses réalisations».
Cet exercice de standardisation de l’approche de communication gouvernementale passe par le déploiement de deux mécanismes. Il s’agit d’abord d’un guide professionnel pour les «responsables de com». Son élaboration a démarré sous le mandat de Mustapha El Khalfi au département de la Communication. 
Un autre document, constituant un cadre d’orientation de la communication gouvernementale, a été également préparé. Il devra être publié bientôt, sous forme de circulaire du chef du gouvernement. Pour El Khalfi, cet effort permettra de garantir «une meilleure efficacité et une plus grande influence». Surtout face «aux mutations qui marquent les médias, notamment avec la montée de la presse électronique et des réseaux sociaux», a-t-il dit.
Cette rencontre avait également pour objectif de favoriser une meilleure interaction entre les responsables de communication des différents ministères. Surtout qu’El Othmani a déploré les difficultés d’interaction entre ces départements, appelés parfois à collaborer autour de projets communs.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc