Régions

Oujda: La feuille de route de la wilaya

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5056 Le 03/07/2017 | Partager
Mouaad Jamai doit conduire un ensemble de réformes pour une bonne gouvernance
Agir de concert avec les élus locaux dans le cadre de la régionalisation avancée
5 milliards de DH pour réduire les disparités dans l’Oriental

Du pain sur la planche pour Mouaad Jamaï, le nouveau wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad. Celui qui remplace Mohammed Mhidia aura à conduire la stratégie nationale de développement territorial, relever les nouveaux défis de croissance économique et réussir la bonne gouvernance locale, ainsi que l'a annoncé Abdelouahed Laftit, ministre de l'Intérieur lors de l'installation du nouveau wali.

Un sacré programme qui combine nouvelles orientations de proximité et surtout gestion des attentes de la population. «L’Etat a adopté un ensemble de réformes pour consolider l'infrastructure institutionnelle et légale tout en instaurant une nouvelle génération de collectivités locales aux larges prérogatives, dans le cadre de la régionalisation avancée», souligne le ministre. 

Dans cette perspective, l’institution de la wilaya est appelée à assumer son rôle d’accompagnatrice du Conseil régional pour réussir toutes ses missions.  Le rôle de la wilaya est d'autant plus stratégique que la région est une zone frontalière. Ainsi, au regard de la conjoncture internationale et régionale actuelle, «il est nécessaire de rehausser le niveau de vigilance sécuritaire et faire preuve d'un maximum de prudence pour affronter la criminalité organisée, le terrorisme, les réseaux de contrebande et de passeurs d’hommes en coordination avec les différents services de sécurité».

Pour rappel, l’Oriental a bénéficié d’une batterie de projets structurants lancés (ou en phase de réalisation) et qui en font un pôle économique prometteur. C’est le cas des stations touristiques de Saidia et de Marchica, la centrale thermo-solaire d’Ain Bani Mathar, le prochain Nador West Med (sa 1re tranche sera achevée en 2021), la technopole d’Oujda, l’agropole de Berkane et la zone industrielle de Salouane…etc.

La région connaît également le lancement des travaux pour la rationalisation de ses ressources hydriques au niveau du périmètre irrigué à Tafrata, province de Taourirt sur 1.330 hectares, la construction de quatre barrages dans les provinces de Figuig et Guercif, consolidation des activités génératrices de revenus, mise à niveau des zones frontalières, infrastructures routières …etc. Idem pour l’encouragement de l’investissement par des mesures incitatives.

Par ailleurs, 5 milliards de DH seront débloqués pour réduire les disparités provinciales et lancer des projets intégrés. L’objectif est de répondre aux attentes vitales et croissantes des populations rurales dans tous les domaines (eau, électricité, réseau routier, santé et éducation).

Attention: Transparence et intégrité!

«Les walis et gouverneurs, sont appelés à veiller scrupuleusement sur l’ensemble des chantiers avec résolution de tous les obstacles techniques et administratifs, en collaboration avec les services concernés», martèle le ministre de l’Intérieur. Il exhorte les autorités territoriales à asseoir les conditions de transparence, d'intégrité et de créer un environnement propice pour booster l’emploi avec ce que cela requiert en termes de stricte impartialité de l'administration.

De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc