Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5053 Le 28/06/2017 | Partager

■ Un Californien visite Disneyland 2.000 jours d'affilée
L'empire du divertissement Disney ne manque certes pas de fans petits et grands mais l'un d'eux les éclipse tous: un Américain s'est rendu au célèbre parc d'attractions Disneyland 2.000 jours d'affilée. Jeff Reitz a célébré jeudi cette étape anniversaire en utilisant une fois encore son pass annuel qui lui permet de s'offrir une virée quotidienne au parc depuis le 1er janvier 2012. «Quand je lui ai demandé ce qui lui plaît tant dans ce parc, il a répondu qu'il aime les spectacles et toutes les attractions, mais il a surtout dit qu'il aime y écouter de la musique. J'imagine qu'il trouve ça relaxant», a commenté John McClintock, un porte-parole de Disneyland. Ce dernier souligne que Disney n'a encore jamais eu connaissance d'un client aussi entiché du parc que Jeff Reitz, un ancien militaire de l'armée de l'air d'une quarantaine d'année, qui vient en général après sa journée de travail pour quelques heures. John McClintock raconte que «sa petite amie vient fréquemment avec lui, mais pas toujours». Si elle le faisait, «ce serait vraiment l'amour fou, non?», a-t-il ajouté.

■ Un village indien baptisé «Trump»

trump_village_053.jpg

Il y avait la Trump Tower au milieu de New York, de luxueux Trump Hotels dans les grandes villes du monde. Il y aura désormais le «Trump Village», bourgade perdue dans la campagne de l'Inde qui s'est rebaptisée. Marora, commune pauvre et rurale de l'Etat de l'Haryana (nord) qui jouxte New Delhi, s'est renommée vendredi de son propre chef «village Trump» en hommage au président américain, à quelques jours d'un déplacement aux États-Unis du Premier ministre Narendra Modi. Une gigantesque pancarte proclamant «Bienvenue au village Trump», ornée d'une photo du milliardaire américain tout sourire, a été dévoilée dans le hameau. Flanqués de cordelettes de fleurs, des posters du locataire de la Maison-Blanche étaient disposés çà et là dans cette bourgade d'une vingtaine de maisons en terre. Si la cérémonie de changement de nom était présidée par les chefs de la communauté et une ONG indienne, le nom «Trump» n'a toutefois rien d'officiel. Le gouvernement local ne s'est pas exprimé dessus. Mais le villageois Aziz Ahmed ne doute pas que le changement rentrera dans les us. «Les gens l'appelleront village Trump. Tout le monde dans le village en est très content», assure-t-il à une équipe de l'AFP. Cette idée déconcertante est venue du fondateur d'une ONG qui collabore avec les habitants pour installer des toilettes dans la localité et l'a suggérée au conseil du village. Son fondateur Bindeshwar Pathak dit avoir eu cette épiphanie lors d'une récente visite aux États-Unis. «J'étais en train de faire un discours là-bas et je me suis dit pourquoi pas (baptiser le village avec) le nom Trump?» raconte-t-il à l'AFP.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc