Régions

Marrakech: La clinique internationale étoffe son offre

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5053 Le 28/06/2017 | Partager
Quatre nouveaux centres de santé et un grand pôle cardio-vasculaire
L’infrastructure multiplie les opérations «à cœur ouvert»
marrakech-clinique-international-053.jpg

Située face à Bab Ighli sur six étages, la clinique internationale de Marrakech est une des pionnières des cliniques nouvelle génération avec une capacité de 100 lits (Ph. Mokhtari)

6 ans à peine et une réputation au-delà des frontières. La clinique internationale de Marrakech (CIM) continue son ascension et s’installe comme un grand pôle cardio-vasculaire du sud du Maroc. La clinique internationale de Marrakech a été un des grands partenaires de la COP22 sur le plan sanitaire. C’est dans cette infrastructure qu’a été pris en charge le président malien après un malaise cardiaque survenu lors de sa participation à la conférence climatique de Marrakech.

Le personnel médical et paramédical se souvient encore de cette hospitalisation de 72 heures et de la visite du Souverain. Située dans la zone de l’Agdal et plus exactement en face de Bab Ighli, la CIM  a été la pionnière des cliniques chirurgicales de Marrakech de nouvelle génération. Elle a ouvert ses portes en 2011 et sa réputation dépasse aujourd’hui le cadre marrakchi.

Derrière ce projet, une famille de cardiologues, la famille Chaara, cardiologue de père en fils. C’était pour répondre à la demande pressante sur Marrakech dans le domaine que le professeur Assad Chaara, exerçant auparavant à Rabat a choisi d’investir dans le vrai premier centre cardio-vasculaire à Marrakech avec des moyens techniques identiques à ceux existant en Europe. Une structure ultramoderne avec un plateau technique de pointe et une normalisation internationale.

Outre les moyens techniques, le praticien a opté aussi pour un confort «hôtelier» et des suites pour ceux qui souhaitent la discrétion. Une fois l’investissement entrepris, le professeur Chaara s’est entouré  d’une équipe de professionnels, tous reconnus dans leurs disciplines et formés au Maroc et aux quatre coins du monde.

Cette équipe a permis à la clinique de composer une filière cardiovasculaire complète,  indique le professeur Mohamed Khaled Choulli, consultant en développement stratégique de la CIM.  La clinique dispose également des équipements de dernière génération, permettant la prise en charge de ces malades à pathologie chirurgicale «lourde». Elle a déjà à son actif plus d’une centaine d’opérations à cœur ouvert.

Cette intervention chirurgicale, très lourde qui nécessite entre autres de vider le cœur de tout son sang est même devenue «une banalité» pour les équipes de la clinique. Si l’infrastructure de soin s’était spécialisée en cardiologie, au fil des temps, elle est devenue un centre de soins multidisciplinaire. 

Ainsi, outre le pôle cardio- vasculaire, la clinique a développé un neuro-centre, un centre de gastro-entérologie et de chirurgie viscérale, un centre d’urologie et lithotripsie et un centre de traumatologie et chirurgie orthopédique et réparatrice. Pour chacune de ses disciplines, des unités intégrées et des équipes permanentes dédiées. Au total, une équipe de 50 praticiens permanents et un personnel paramédical de 200 personnes composent l’effectif de cette clinique qui vient de franchir un nouveau cap en ouvrant un service de consultations et d’exploration pulmonaire, neurologique et cardio-vasculaire.

«Ce service est ouvert à tous les médecins conventionnés et nous l’élargirons au maximum en fonction de la demande», souligne le professeur Choulli. L’autre projet en phase d’étude est l’extension de la clinique pour tripler sa capacité et renforcer son neuro-centre.  Pour cela, la CIM se fait accompagner par un bureau d’étude spécialisé pour la mise en œuvre du projet à l’horizon 2020.

De  notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc