Impact Journalism Day

Inédit, des climatiseurs sans électricité!

Par Nahela NOWSHIN | Edition N°:5052 Le 23/06/2017 | Partager
climatiseurs-sans-electricite-pv-052.jpg

 Petit atelier pour aider à construire un Eco Cooler (Grey Group)

Dans les zone rurales du Bangladesh, des milliers de personnes vivent  sans accès à l'électricité, tandis que les températures peuvent atteindre  plus de 45 degrés l'été. Face à cela, une société a lancé un climatiseur low-tech conçu à partir de bouteilles en plastique et qui fait des miracles.

Au Bangladesh, on commence déjà à ressentir les effets du changement climatique. Les ruraux, qui représentent plus de 60% de la population, sont particulièrement vulnérables à la hausse de la température. Contrairement aux citadins, dont une grande partie vit dans des habitations climatisées, les gens de la campagne n’ont pas cette possibilité.
Heureusement, Grey Dhaka, la filiale bangladaise de l’agence américaine de publicité et marketing Grey, a peut-être trouvé une manière d’affronter les chaleurs caniculaires. L’an dernier, l’entreprise a présenté Eco-Cooler, le tout premier climatiseur au monde à marcher sans électricité.

climatiseurs_sans_electricite_pv_052.jpg

Les bouteilles en plastique sont coupées en deux et fixées sur un panneau ou une grille qui se place sur le cadrant de la fenêtre, les goulots dirigés vers l’intérieur de la pièce. L’air chaud qui entre dans chaque bouteille est compressé au niveau du goulot, ce qui le rafraîchit avant qu’il n’entre dans la pièce. Eco-Cooler peut réduire la température de cinq degrés (Grey Group)

C’est la simplicité du fonctionnement d’Eco-Cooler qui rend cette invention particulièrement attractive: les bouteilles en plastique connaissent une seconde vie coupées en deux et fixées sur une planche ou grille de la taille d’une fenêtre, le goulot dirigé vers l’intérieur de la pièce.  Le panneau se fixe sur le cadran de la fenêtre. Le calcul est le suivant: l’air chaud qui entre dans chaque bouteille est compressé au niveau du goulot, ce qui le rafraîchit avant qu’il n’entre dans la pièce. Selon la direction du vent et la pression exercée, Eco-Cooler peut réduire la température de cinq degrés, soit autant qu’un climatiseur électrique. Dans un pays où la majorité de la population vit en milieu rural, où l’accès à l’électricité est restreint, Eco-Cooler tient du miracle. Plus de 70% des Bangladais vivent dans des maisons en tôle ondulée, un matériau qui amplifie la chaleur du soleil. L’été, l’air peut devenir insupportablement étouffant, avec des températures pouvant atteindre les 45 degrés.
C’est là qu’Eco-Cooler entre en jeu. Le procédé a déjà soulagé des milliers de campagnards, attirés instantanément par sa simplicité et son rapport qualité-prix.
Aujourd’hui, plus de 25.000 foyers disposent d’un Eco-Cooler.  Dès le début, ce dernier a été conçu pour être fabriqué et distribué par tous - en favorisant l'utilisation de produits durables qui ont le plus faible impact environnemental possible. Il a été créé pour apporter un peu de secours aux communautés les plus pauvres du pays», explique Ashis Paul, l’inventeur de Eco-Cooler.

Nahela Nowshin

the_daili_star.jpg

 

 

 

ijd-logos.jpg

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc