Habillage_leco
Régions

Souss Massa: Une école ethnographique se distingue à l’international

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5049 Le 20/06/2017 | Partager
Prix «Innovation dans le développement durable» lors des GoAbroad Awards
Il été décroché par l’Association Dar Si Hmad
association-dar-si-hmad-049.jpg

L’Association Dar Si Hmad n’en finit pas de récolter des distinctions. C’est aussi elle qui est à l’origine du célèbre projet d’attrape-brume dans la région rurale de Sidi Ifni, projet primé en 2016 par l’ONU «élan des Nations unies pour le changement climatique» (Ph. Dar Si Hmad)

C’est le projet innovateur de l’association Dar Si Hmad pour le développement, l’éducation et la culture à Agadir, qui vient de remporter un grand prix lors de la Conférence de l’Association des éducateurs internationaux de la Nafsa pour l’année 2017. L’école ethnographique, portée par l’association Dar Si Hmad décroche ainsi le prix GoAbroad.com dans la catégorie «Innovation dans le développement durable» pour son implication dans le développement durable via l’éducation.

Ces récompenses célèbrent des innovations exceptionnelles dans l’éducation internationale où les gagnants sont sélectionnés par un groupe prestigieux et sélectif d’éducateurs internationaux connus sous le nom de GoAbroad Innovations Academy.
L’école d’ethnographie appliquée de l’association Dar Si Hmad a lancé son premier programme en 2010.

Il s’agit d’offrir à des groupes d’universitaires, principalement internationaux, une expérience concrète de terrain qui complète leurs connaissances théoriques. Cette méthode de travail est conventionnelle dans les sciences sociales (sociologie, anthropologie) et permet aux étudiants de vivre et expérimenter in situ la vie de groupes humains dans un cadre réel.

«Nos programmes sont à destination de groupes d’étudiants universitaires inscrits dans des cursus d’anthropologie ou des études internationales. Nous leur offrons une pédagogie expérimentale en plus de l’expérience de terrain. Jusqu’à présent nous avons reçu 24 groupes de diverses universités des Etats-Unis, soit plus de 200 personnes en 6 ans», affirme Abbès Benaïssa, de Dar Si Hmad pour le développement, l’éducation et la culture.

Les programmes de l’école se divisent en deux parties avec, d’un côté, des cours théoriques en salle et, de l’autre, des visites de terrain. Les étudiants sont également initiés à l’amazigh et/ou à l’arabe. De plus, le corpus inclut des documents, au sujet du Maroc, de sociologie, d’anthropologie, de géographie, et de littérature qui sont analysés et discutés pendant les cours. Les séances de terrain se font principalement dans la région d’Ait Baamrane et à Agadir.

«Si le monde rural amazigh et la problématique du développement sont à l’honneur dans nos cursus, l’éducation environnementale est aussi privilégiée avec des modules sur les ressources et la gestion de l’eau, sur le brouillard, sur des mesures d’adaptation ou d’atténuation au changement climatique», détaille Benaïssa.

En effet, et en lien avec le projet d’attrape-brume de Dar Si Hmad dans la région rurale de Sidi Ifni, projet primé en 2016 par l’ONU «élan des Nations unies pour le changement climatique», l’école ethnographique permet l’expérience directe des problématiques de l’eau au niveau local, national et international. En outre, les différentes expériences sont à la carte au choix du professeur encadrant le groupe des participants.

Selon le programme défini, elles peuvent se limiter à des repas chez les familles et aller jusqu’à des immersions au sein de familles d’accueil. Dar Si Hmad reçoit ces étudiants de l’étranger mais promeut aussi ce type d’expérience auprès des étudiants marocains, à l’instar des étudiants du laboratoire de recherche Aquamar du département de biologie de la faculté des sciences de  l’université Ibn Zohr.

En marge de cette activité, l’association contribue aussi à faciliter la recherche scientifique de doctorants et d’enseignants-chercheurs, de tout domaine, en les assistant dans leurs démarches et en répondant à leurs besoins.

Cette distinction à l’international lors des GoAbroad awards apporte un important coup de pouce pour ce concept, et met en exergue autant la sûreté que la qualité d’accueil du Maroc. Du fait que tous les acteurs et professionnels anglo-saxons des études en immersion (Study Abroad) sont regroupés au sein de l’organisation Nafsa, le prix GoAhead de l’innovation du développement durable offrira sûrement une plus grande visibilité au Maroc comme terre d’études et d’échanges universitaires.

GoAbroad, pour voyager et étudier

L’expérience de terrain combinée aux cours théoriques est une vieille tradition anglosaxonne. Dans ces pays, chaque université dispose d’un département d’études à l’étranger ou d’échange international appellé «Study Abroad» (étudier à l’étranger). Les étudiants sont vivement encouragés, à travers la validation de modules d’études, à profiter des partenariats que ces départements établissent dans le monde entier avec d’autres universités ou des associations comme Dar Si Hmad. GoAbroad.com est un organisme qui donne l’opportunité à ces jeunes étudiants du monde entier de faire des séjours d’études à l’étranger, suivre une session linguistique, une formation professionnelle ou faire du volontariat dans des projets communautaires à travers le monde. En tant que principale ressource pour un voyage éducatif, GoAbroad présente depuis 2011 des récompenses annuelles qui célèbrent des innovations exceptionnelles en matière d’éducation internationale.

De notre correspondante,
Sabrina BELHOUARI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc