Courrier des Lecteurs

La grogne du Rif

Par L'Economiste | Edition N°:5046 Le 15/06/2017 | Partager
manif_rif_046.jpg

■ Et si nous étions à leur place?
Les manifestations dans la région d’Al Hoceïma semblent s’éterniser. Le gouvernement a beau leur promettre d’édifier des hôpitaux et de construire des écoles, les Rifains ne sont pas dupes pour autant. Ils ne se calmeront que lorsqu’ils auront la preuve tangible que ces projets verront bel et bien le jour. Il faut néanmoins les comprendre… Les droits qu’ils réclament, incluant celui de se soigner ou encore d’étudier, sont essentiels à leur développement et même à leur survie.
J.M.

■ Engager un débat serein, essentiel!
Le droit de manifester n'est-il pas un droit constitutionnel? Réprimer les manifestations de rues est non seulement un acte anticonstitutionnel, mais fait rétrograder le Maroc des années en arrière. Quelle image donne le gouvernement à l'opinion internationale ? Plus encore, pourquoi nous avons engagé tant d'effort, mobilisé tant d'énergie et de moyens pour la réconciliation nationale via l'Instance équité et réconciliation (IER)? Puisque, quelques années plus tard, la répression reprend, les tortures reviennent ainsi que les interrogatoires musclés et autres chantages sécuritaires.... La situation est en train de dégénérer à tel point que certains pays comme les Pays-Bas ou encore l'Allemagne recommandent à leurs ressortissants de ne pas se rendre au nord du Maroc! Il est temps d'engager un débat national serein avec une forte mobilisation de la société civile et loin de la récupération par la politique politicienne, pour sortir de cette impasse avec plein d'enseignements. Et surtout, surtout, sans vainqueurs, ni vaincus.
A.R.

                                                                                   

■ Formations pour les femmes rurales: Une initiative à reproduire
L’initiative «Empowering women in the Atlas», qui a permis à près d’une centaine de femmes rurales de bénéficier de formations pointues en gestion de projet, en comptabilité et en marketing, m’a particulièrement séduit et doit être reproduite dans les quatre coins du Royaume. Elle constitue un moyen pour ces entrepreneuses actives des montagnes de sortir de leur isolement et de rompre le sentiment de marginalisation qui les gagne jour après jour. Je suis par ailleurs intimement convaincu que le développement des femmes doit être davantage pris au sérieux par nos dirigeants, et plus encore lorsqu’elles habitent des régions isolées. Ces dernières représentent en effet la plaque tournante de notre système social. Ce sont elles qui éduqueront les générations de demain et leur émancipation autant professionnelle que personnelle s’avère donc plus que cruciale! Néanmoins, un tel changement doit également s’accompagner d’une évolution des mentalités. Les hommes doivent encourager leurs femmes et leurs filles à étudier et à se former, et non les contraindre à rester enfermées entre quatre murs. Une «libération» qui apportera beaucoup au pays, j’en suis persuadé!
H.M.

■ Permis de conduire: Le sésame du désastre!
La conduite au Maroc est désastreuse et cela se justifie en partie par le faible niveau du permis. C’est simple, l’on ne vous apprend rien en dehors de la théorie! Lorsqu’une personne obtient le fameux sésame, elle est souvent incapable de se rendre d’un point A à un point B sans qu’il ne se produise d’accident ou d’accrochage. Cela n’est pas normal et met en danger des vies humaines! Pour changer la donne, il faudrait mettre en place, comme il existe dans d’autres pays dont notamment la France, un système de conduite accompagné où l’on doit valider un certain nombre d’heures de pratique. Les instructeurs doivent par ailleurs donner plus d’importance à la conduite elle-même au lieu de se focaliser uniquement sur la théorie. Mais les accidents s’expliquent aussi par l’incivisme sidérant dont font régulièrement preuve les automobilistes… Réagissons et vite!
B.S.

■ Loi antitriche: Promesses tenues!
Comme on peut le constater, l’entrée en vigueur de la loi antitriche, qui comprend notamment l’interdiction de tout appareil électronique, a dissuadé bon nombre de bacheliers de tricher durant les examens. Une nouvelle réjouissante puisqu’il s’agit d’une importante baisse. Néanmoins, le gouvernement ne doit pas s’arrêter en si bon chemin et doit réaliser d’autres efforts s’il souhaite un jour remettre sur pied le système d’enseignement national.
J.K.

■ Découverte de l’Homo sapiens au Maroc: Une aubaine pour le tourisme!
J’ai été surpris lorsque j’ai appris que des archéologues ont découvert au Maroc le plus ancien représentant de l’espèce humaine, un homo sapiens datant de plus de 300.000 ans! Cette découverte représente donc une véritable aubaine pour le tourisme du Royaume. Afin de booster ce dernier et d’attirer des touristes du monde entier, il faudrait aménager des sites spécifiques dans la région de Safi, désormais nouveau berceau de l’humanité. Les ossements et fossiles pourraient également être rassemblés dans un musée dédié à cet effet, à la fois pédagogique et ludique en présentant une facette interactive. Des projets qui pourraient changer l’image du Maroc à l’échelle mondiale! Une opportunité qu’il serait dommage de rater vu l’importance de son enjeu pour le pays…
Y.C.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc