Analyse

Agriculture/Casablanca-Settat: Près de 18 milliards de DH investis d’ici 2020

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5045 Le 14/06/2017 | Partager
359.800 agriculteurs concernés
4 milliards de DH pour les systèmes d’irrigation
Extension de la superficie irriguée sur 5.600 ha
subvention_agriculture_045.jpg

C’est en 2016 que l’Etat a accordé le plus grand montant en subventions (415 millions de DH). Mais, l’on s’attend à un effort plus important encore en 2017. Déjà, durant les quatre premiers mois de l’année en cours, 140 millions de DH ont été octroyés aux agriculteurs

Les efforts déployés par l’Etat dans le cadre de la stratégie de soutien à l’agriculture ont apparemment commencé à donner leurs fruits. Certes, l'on est encore assez loin de l’objectif d’un secteur agricole performant et excédentaire, mais force est de constater que les sillons en ont été bien tracés. A commencer par les subventions allouées par les pouvoirs publics.

Ainsi, au niveau de la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat, le nombre de dossiers qui ont reçu les subventions de l’Etat ne cesse d’augmenter de manière significative. Ces subventions ont été accordées sous forme d’aides financières aux agriculteurs dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA), pour leur permettre de réaliser leurs projets d’investissement. Une opération facilitée par la proximité des 11 «Guichet unique» de la région, la simplification de la procédure pour l’octroi des aides et la réduction du temps nécessaire pour le traitement des dossiers.

Rythme des investissements soutenu

Le rythme d’investissement a ainsi connu une évolution très importante. Le cumul des subventions de 2009 au 30 avril  2017 a atteint 2,476 milliards de DH. Ces subventions ont été octroyées à 106.359 agriculteurs. La subvention moyenne est ainsi de l’ordre de 292 millions de DH par an. Le nombre de bénéficiaires a lui aussi connu une évolution fort importante enregistrant, jusqu’à fin avril 2017, une moyenne annuelle de 12.629 bénéficiaires/an.

Les rubriques d’investissement des aides de l’Etat concernent particulièrement l’équipement des exploitations en matériels agricoles (17% des subventions allouées), les aménagements hydro-agricoles et l’irrigation (54%), l’intensification de la production animale (26%) et l’arboriculture, étables et unités de valorisation (3%).

Il est à rappeler que le Plan agricole régional Casablanca-Settat (PAR-CS) porte sur 266 projets dont 74 projets Pilier II du plan Maroc Vert intéressant l’agriculture solidaire, 117 projets Pilier I orientés vers une agriculture productive à haute valeur ajoutée et 15 projets et actions transverses. Ces projets totalisent des investissements prévisionnels de 17,897 milliards de DH au profit de plus de 359.800 bénéficiaires.

subvention_benificiares_045.jpg

La demande sur les subventions accordées par l’Etat a connu une augmentation importante. Un cumul de 106.359 bénéficiaires a été enregistré de 2009 au 30 avril dernier

Sur les 266 projets, 157 sont déjà en cours de réalisation. A noter que 40 projets Pilier II en cours de réalisation représentent 70% des investissements prévisionnels, 50% en superficie et 90% des bénéficiaires visés. Les 117 projets Pilier I représentent, quant à eux, 66% en nombre de projets, 41% des investissements prévisionnels, 29% en superficie et 30% des agrégés.

Parallèlement, 15 autres projets transverses sont en cours d’exécution. Ils portent, essentiellement, sur de grands projets structurants, telle la reconversion des systèmes d’irrigation sur 32.900 ha et l’extension de la superficie irriguée sur 5.600 ha. Les investissements prévisionnels pour la réalisation de ces projets s’élèvent à plus de 4,4 milliards de DH.

Olivier, figuier, menthe, cactus...

Les 40 projets du Pilier II en cours de réalisation portent sur 14 filières de production dont 9 filières végétales (20 projets) et 5 filières animales (20 projets). Les filières végétales concernent l’arboriculture fruitière (olivier, figuier, cactus, cognassier, grenadier), les produits de terroir (vignoble des Doukkala et la menthe d’El Brouj), les céréales et le maraîchage. Les filières animales sont, elles, destinées à la production de lait, des viandes rouges, l’aviculture, l’apiculture et l’héliciculture.

Les 15 projets Pilier I sont réalisés dans les principales filières phares au niveau de la région, à savoir la betterave à sucre, les céréales, le maraîchage, le lait et les viandes rouges. En termes de réalisations physiques, par rapport au programme établi et déjà budgétisé, des différentes composantes des projets Pilier II, on est à 74% des plantations d’arboriculture fruitière, 66% en matière de construction des unités de valorisations, 61% de leurs équipements, 73% des aménagements pastoraux et 100% pour le creusement et l’aménagement des points d’eau pour l’abreuvement du cheptel.

Tous les projets Pilier II en cours de réalisation ont fait l’objet de 40 conventions avec les organisations professionnelles porteuses de projets. Au titre de l’année 2017, 5 projets ont été lancés: 2 projets au niveau de la DPA de Settat, 2 au niveau de la DPA d’El Jadida et 1 projet au niveau de la DPA de Casablanca.  Ils ont été validés par les Comités techniques locaux et programmés dans le cadre du budget 2017. Les conventions de partenariat avec les organisations professionnelles sont en cours de finalisation et seront signées avec les listes des bénéficiaires avant la fin de l’année.

Pilier I, Pilier II

Un plan d’investissement en matière de projets agricoles dans la Région de Casablanca-Settat a été établi par les autorités compétentes. Il concerne la période 2017-2020.
Ainsi, 60 projets Pilier I sont au programme pour un investissement à terme de 7,4 milliards de DH. Quelque 107.745 agriculteurs sont concernés par ces projets qui seront réalisés sur une superficie de 207.700 hectares. Ils portent essentiellement sur l’agrégation et l’intensification de la production dans les filières de la céréaliculture, du maraîchage, des viandes rouges et de volaille et du lait.
En outre, 34 projets Pilier II (agriculture solidaire) seront réalisés pour un investissement prévisionnel de 253 millions de DH au profit de 20.365 agriculteurs et sur une superficie de 30.420 hectares. Ces projets portent sur la reconversion des céréales en zones marginales en arboriculture fruitière et l’intensification de la production des produits de terroir.
Toutefois, ce sont les 4 projets transverses et structurants, programmés d’ici 2020, qui vont nécessiter l’investissement le plus lourd. En effet, 4 milliards de DH seront investis dans la reconversion des systèmes d’irrigation, l’aménagement hydro-agricole et l’aménagement foncier.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc