Finances-Banques

Bourse: Le Masi se cherche une tendance

Par Franck FAGNON | Edition N°:5043 Le 12/06/2017 | Partager
L'indice affiche actuellement un gain annuel de 0,43%
Rebond des transactions depuis mai
Les investisseurs anticipent un renforcement du poids du Maroc dans le MSCI Frontier Markets
bourse_masi_043.jpg

Le redressement de l'activité économique, les perspectives positives sur les résultats des sociétés cotées plaident pour une hausse du Masi cette année. Cela dit, les investisseurs restent attentifs à certains éléments dont l'impact de la flexibilisation du dirham sur les sociétés cotées

Avant l'été qui est généralement une période creuse sur le marché, le Masi reste hésitant. L'indice vedette de la place a lâché 0,5% au mois de mai, mais a démarré juin dans de meilleures dispositions (+1% après sept séances). Le comportement de l'indice en mai a été quelque peu pénalisé par les détachements de dividende de grandes capitalisations telles que Maroc Telecom, LafargeHolcim Maroc ou encore Wafa Assurance.

La bonne nouvelle est venue du rebond des transactions sur la place. Environ 159 millions de DH ont été échangés quotidiennement durant le mois de mai et 161 millions de DH depuis juin. Les volumes quotidiens s'étaient limités à 75 millions de DH en avril et 108 millions de DH en mars.

Le possible renforcement de la pondération du Maroc dans le MSCI Frontier Markets soutiendrait en partie ce regain d'intérêt pour les actions cotées. La faiblesse des rendements sur le marché des taux favorise davantage les arbitrages en faveur de la Bourse. Par ailleurs, les nouvelles économiques s'annoncent plutôt satisfaisantes avec le redressement de la croissance attendue cette année.

Cependant, tout le monde ne profitera pas de la reprise de la même façon. L'on aura un premier aperçu avec les résultats semestriels. Les états de synthèse trimestriels des banques laissent apparaître une atténuation de la pression sur la marge d'intermédiation. En outre, la plupart des groupes ont amélioré le coût du risque. Les analystes anticipent une amélioration des revenus de Maroc Telecom, mais des marges en légère baisse.

La conjoncture est un peu plus difficile pour les cimentiers dont les ventes ont baissé sur les quatre premiers mois de l'année. Mais de façon générale, les anticipations sur les résultats des sociétés cotées sont positives. «La pression vendeuse s'affaiblira de plus en plus à l'approche de la période de publication des résultats semestriels», estime un analyste. Pour les professionnels, les conditions pour une appréciation du Masi en fin d'année sont toujours réunies. Néanmoins, «l'évolution du marché reste caractérisée par une forte volatilité induite par des effets de flux», relèvent-ils.

Par ailleurs, la mise en œuvre de la réforme du régime de change suscite beaucoup d'interrogation chez les investisseurs. «Il y a une appréhension sur l'impact de la réforme sur les sociétés cotées», relève un analyste. Même chez les entreprises, les craintes face aux changements à venir persistent. «Cela donne lieu à une consommation anormale de la devise. Les opérateurs sont en train de la stocker pour avoir quelques mois de marge de manœuvre», observe un banquier.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc