Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5041 Le 08/06/2017 | Partager

■ Une marchande de glace cachait un cadavre dans le congélateur
Une marchande de glace de Séville, dans le sud de l'Espagne, a été condamnée à douze ans de réclusion pour avoir tué un homme avant de cacher son corps dans un congélateur, a-t-on appris lundi auprès du tribunal. Dans une décision de justice datée du 29 mai, une cour de Séville condamne la marchande de glace de 44 ans pour homicide. Le 9 janvier 2016 au matin dans sa boutique, elle s'est disputée avec un homme de 62 ans, l'a «frappé fortement à la tête avec un objet contondant», puis «avec l'intention de le tuer, l'accusée s'est mise à genoux sur (sa) poitrine» et «l'a étranglé avec un câble ou un objet similaire», selon la décision de justice. Dès le matin, des policiers alertés par la disparition de l'homme «ont réalisé une inspection sommaire de la boutique sans trouver le cadavre, que (l'accusée) avait caché dans un congélateur». Mais la meurtrière s'est finalement rendue dans l'après-midi au commissariat pour avouer le crime. Un témoin a assuré avoir vu la femme et sa victime «entrer ensemble dans la boutique» la veille au soir. Le tribunal a rejeté la thèse de la légitime défense, assurant qu'il n'existait «pas l'ombre d'une preuve que la victime ait agressé physiquement ou sexuellement l'accusée» et qu'il n'était pas en mesure de se défendre au moment où elle l'a étranglé. La marchande de glace, qui devra verser 225.000 euros à la famille de la victime, peut faire appel.
 
■ Une chanson anti-Theresa May dans le top 5 au Royaume-Uni
«Liar Liar»: une chanson accusant la Première ministre britannique Theresa May d'aligner les mensonges s'est classée vendredi au quatrième rang des ventes hebdomadaires au Royaume-Uni, malgré le boycott, dénoncé par ses interprètes, de la BBC. Avec 10,6 millions d'écoutes et 59.000 téléchargements en une semaine, la chanson, rythmée par un refrain entêtant, s'est imposée comme le tube de la campagne électorale pour les législatives du 8 juin. «C'est totalement énorme, on n'aurait jamais pensé qu'on serait N.4!», a confié à l'AFP Jake Painter, compositeur et trompettiste du groupe Captain Ska, lors d'une manifestation de fans et de militants organisée devant le siège de la BBC à Londres pour protester contre son absence sur les ondes publiques. Retransmise en direct lors de ce rassemblement, la proclamation du classement hebdomadaire par Radio One n'a pas donné lieu à la diffusion de la chanson, la BBC expliquant qu'elle devait se tenir à des «règles» en période électorale concernant une chanson «critiquant le gouvernement». «C'est absolument honteux, les gens sont scandalisés car cela touche à notre liberté d'expression», a estimé Jake Painter. Un point de vue partagé par Catherine, une électrice travailliste venue soutenir le groupe. «La BBC, qui refuse de passer la chanson, est financée avec la redevance que nous payons chaque année», a-t-elle rappelé. Le morceau, rythmé par le refrain «C'est une menteuse, menteuse, non vous ne pouvez pas lui faire confiance, non, non, non, non», comprend des extraits de discours de Mme May où elle dit vouloir «un pays qui ne marche pas seulement pour les plus privilégiés» et où elle assure qu'elle n'appellera pas à des élections anticipées, contrairement à ce qui s'est finalement passé.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc