Habillage_leco
Régions

Béni Mellal/INDH: Plus de 1.000 projets pour 300.000 bénéficiaires

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5041 Le 08/06/2017 | Partager
39% des AGR portées par des femmes
235 millions de DH pour lutter contre la précarité

Un investissement de plus de 870 millions de DH et plus de 300.000 bénéficiaires. Deux chiffres qui donnent un premier aperçu, fort positif, sur l’action de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dans la province de Béni Mellal. Certes, la part de l’INDH a été de seulement 360 millions de DH, mais elle n’en constitue pas moins un effet levier de 59%. 

Approche participative et participation effective des différents partenaires ont, en effet, permis la mise en œuvre de programmes de l’INDH au niveau de la province de Béni Mellal par les différents organes de gouvernance. Résultat: pour la période 2005-2016, 1.128 projets ont été validés et réalisés.

Ainsi, en milieu urbain, près de 248 millions de DH ont été investis dans 294 projets. L’INDH a contribué pour près de 103 millions de DH dans leur réalisation. En milieu rural, 146 projets ont été réalisés grâce à un investissement de l’ordre de 26,52 millions de DH dont près de 19 millions ont été consentis par l’INDH.

En ce qui concerne le programme transversal, il a nécessité 165,5 millions de DH dont près de 103,5 millions ont été versés par l’INDH à titre de contribution au financement des 481 projets concernés par ce programme. Un autre programme d’une grande importance a nécessité une enveloppe budgétaire de l’ordre de 235 millions de DH. Ce montant a été, en effet, investi dans le  programme de lutte contre la précarité. Il a permis de financer pas moins de 68 projets.

Dans le chapitre de la mise à niveau territoriale, l’INDH a déboursé près de 80 millions de DH sur les 199 millions réservés à ce programme spécifique. Quelque 139 projets ont été réalisés dans ce cadre. Les projets de l’INDH dans la province de Béni Mellal ont pratiquement touché différents secteurs et de nombreuses catégories sociales.

C’est ainsi que l’appui à la scolarisation a bénéficié d’un intérêt particulier à travers 121 projets (dont 29 transports scolaires et 18 Dar talib et taliba et 38 logements pour les enseignants et instituteurs). Le coût de ces projets a dépassé 64 millions de DH. La  contribution de l’INDH s’est élevée à 40 millions de DH. Soit 62% de leur coût global.

L’INDH a également apporté son appui à l’accès aux services de santé en investissant 26 millions de DH dans 46 projets. Il s’agit de 5 maisons d’accouchement, 5 logements pour le personnel médical et 27 unités de transport d’urgence et unités sanitaires mobiles.

Les interventions de l’INDH ont aussi profité aux jeunes grâce à la réalisation de 117 projets. Une enveloppe budgétaire dépassant 57 millions de DH dont 50 millions en tant que part de l’INDH a été mobilisée à cet effet.  En outre, un investissement de 194 millions de DH a été consenti dans le cadre de la prise en charge de certaines catégories de la population en situation de précarité. L’INDH a participé à hauteur de 27 millions de DH dans l’offre de service dispensée par 16 centres. 

L’insertion économique n’est pas en reste. En effet, pas moins de 262 microprojets ont été financés dans le cadré des Activités génératrices de revenus (AGR). Ainsi, 164 projets ont été financés dans le secteur agricole, 52 dans celui du commerce et des services, 6 projets dans l’éducation privée, 21 dans le transport de marchandises, 13 dans la production artisanale. A noter que 39% de ces projets sont portés par des femmes et 21% par des jeunes. Au total, l’investissement mobilisé a été de l’ordre de 78 millions de DH. La participation de l’INDH a atteint 54 millions de DH, soit 70% du coût global.

La mise en œuvre de l’INDH dans la province de Béni Mellal a permis des acquis notables. A ce titre, on peut citer notamment l’amélioration des conditions de vie de certaines catégories de population. Et cela par le biais de projets qui ont essentiellement porté sur l’accès aux infrastructures et services sociaux de base. C’est le cas en matière d’adduction d’eau potable, l’électrification, la construction et l’aménagement de routes et de pistes et également des services de santé et de l’éducation.

En plus, l’action de l’INDH a été, en quelque sorte, à l’origine de la redynamisation du tissu associatif. Et, par conséquent, de l’implication de la population dans le circuit économique à travers les projets AGR. A cela, il faut ajouter la promotion de la femme et de la jeune fille par la création de centres et espaces de qualification et l’appui d’AGR en leur faveur.

Finalement, c’est un bilan positif qu'affiche l’INDH. Les piles des demandes déposées auprès des services concernés montrent l’engouement de plus en plus important pour l’Initiative.

Programmes élargis

Le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, qui concernait 4 quartiers dans la ville de Béni Mellal dans la 1re phase, cible aujourd’hui 9 quartiers (6 quartiers à Béni Mellal, 2 à Kasbat Tadla et 1 à Zaouit Cheikh).
Le programme de lutte contre la précarité s’est élargi pour concerner également les personnes malades atteintes du sida et les toxicomanes sans ressources. Quant à celui concernant la mise à niveau territoriale (le 5e lancé lors de la 2e phase), il vise les douars enclavés connaissant des déficits en termes d’accès aux infrastructures de base (eau potable, électrification, routes et pistes) et aux équipements et services de proximité (santé et éducation).

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc