Régions

Tanger/Tourisme: Les nuitées progressent en basse saison

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5038 Le 05/06/2017 | Partager
26% de croissance pour le premier trimestre 2017
Touristes mais aussi hommes d’affaires parmi les nouveaux visiteurs
tourisme-tanger-038.jpg

La corniche de Tanger et sa marina seront les nouveaux attraits de la ville. Ces éléments lui ont permis de mieux étaler les arrivées des touristes et doper la basse saison (Ph. Adam)

Tanger continue sur sa lancée. La ville a réussi à attirer, lors des trois premiers mois de l’année, près de 124.000 visiteurs, soit une hausse notable de 26,5% par rapport à la même période de l’année dernière. Il s’agit d’un véritable revirement pour la destination qui a réussi à inverser la tendance et à sortir du carcan de ville balnéaire.

De la sorte, Tanger a démontré sa capacité à travailler lors de basses saisons en dehors de la période juin-septembre qui concentrait, jusque-là, plus du quart du nombre de ses visiteurs, selon un rapport issu du ministère du Tourisme. L’évolution est accueillie favorablement par les opérateurs qui pourront équilibrer leur trésorerie et aplanir les recettes sur l’ensemble de l’année, à l’image d’autres destinations mieux loties par la nature comme Marrakech et Agadir.

Les premiers à avoir opté pour Tanger sont les touristes d’origine internationale. Ces derniers constituent d’ores et déjà près de la moitié des visiteurs de la ville lors de ce premier trimestre avec une croissance par rapport à 2016 de plus de 46%. Les touristes nationaux ne sont pas en reste avec une augmentation de leur part de 11%. Les raisons de cette embellie sont diverses, l’une des premières étant l’intérêt que suscite la région Tanger, en particulier depuis quelques années.

La ville est devenue un produit très demandé lors des foires touristiques, surtout en Europe, son principal marché à l’étranger. La demande est aussi très grande au niveau national. Tanger constitue une destination de choix, surtout en été, mais dorénavant, même en basse saison. Une autre raison est le développement du secteur industriel de la ville qui a drainé un important flux de visiteurs.

TangerMed, les zones franches, l’usine Renault et, dans le futur, la zone industrielle Tanger Tech sont autant d’arguments pour doper le tourisme d’affaires dans la région. La ville entend capitaliser sur ces éléments. Elle vient de lancer une série de nouveaux outils de promotion dont un site web revu de fond en comble et doté de plusieurs microsites, un par destination.

Des supports d’information essentiellement tournés vers les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont aussi été mis en place. L’objectif est d’arriver à toucher une population de plus en plus jeune, au Maroc mais surtout dans les marchés traditionnels de la région comme l’Espagne et la France.
De notre correspondant,
Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc