Habillage_leco
Courrier des Lecteurs

Ça chauffe à Al Hoceïma!

Par L'Economiste | Edition N°:5036 Le 01/06/2017 | Partager
cari_cl_036.jpg

■ Zafzafi: Courage, fuyons!
Les revendications sociales qui ont lieu depuis plusieurs mois à Al Hoceïma sont totalement légitimes. Les manifestants réclament uniquement leurs droits, autrement dit des hôpitaux pour pouvoir se soigner, une université pour ne pas avoir à quitter la région afin d’étudier ainsi qu’une industrie florissante pour que les jeunes puissent travailler. Cependant, les manifestations ont été mal dirigées par leur leader Nasser Zafzafi, qui a pris d’assaut une mosquée avant de filer à l’anglaise. Sa vidéo pour appeler au calme disait qu’il se rendrait de lui-même aux autorités…! La suite, on la connaît. Heureusement que nos autorités sont compétentes. Mais lui, ce Zafzafi, au final, ce n’est qu’un poltron au discours haineux.
S.M.

■ Manifester que pour l’Etat se bouge!
 Les élèves de la ville d’Al Hoceïma ne seront plus obligés de quitter la région pour poursuivre leurs études supérieures. La province sera bientôt dotée d’un noyau universitaire multidisciplinaire. Dommage qu’il ait fallu attendre un soulèvement populaire pour que l’Etat daigne enfin bouger le petit doigt! Et ce constat s’applique de manière générale.
Le gouvernement n’agit concrètement qu’à la suite de lourdes revendications ou encore lorsque le problème devient insurmontable. Il faudrait au contraire qu’il puisse anticiper et avoir une longueur d’avance plutôt que d’en arriver à de tels scandales!
H.B.

                                                                                      

■ Où sont nos soirées politiques dédiées à la jeunesse?
Félicitations pour votre éditorial du 23 mai dernier intitulé «Citoyens». Ce dernier m’a poussé à m’interroger et à me poser la question suivante: Nous avons eu pendant plusieurs années des soirées fabuleuses destinées aux jeunes. Elles étaient autant animées par des personnalités que par la jeunesse qui était présente et qui avait un libre droit à la parole. Je pense que nos réunions débats, qui se déroulaient à la terrasse de La Sqala, faisaient un grand bien à nos jeunes citoyens, qui, au contact de personnalités, de thèmes et de débats, s'enrichissaient de savoir et de personnalité. Hélas, ceci a eu une fin imprévue… L'accès au site, propriété de la commune, n'était plus possible. N'incombe-t-il pas à nos responsables de remettre les choses en place et de permettre à nos concitoyens de se proclamer Citoyens marocains et Marocains pluriels?
 D.A. Citoyen Marocain et
Marocain pluriel.

■ Intoxications: Méfiez-vous!
Les chaleurs estivales arrivent bientôt, ce qui doit nous pousser à faire plus attention à ce qui passe par nos assiettes. J’ai mangé dans un restaurant il y a quelques jours et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’était pas frais. L’on se moque éperdument des clients! La salade que j’ai mangée était avariée et j’ai demandé à ce qu’on me la change immédiatement. Le souci vient en fait d’un problème récurrent au Maroc : celui du respect de la chaîne de froid. Les restaurateurs n’appliquent pas toujours les normes d’hygiène et de conservation des produits alimentaires. Et les fortes chaleurs qui approchent n’arrangeront pas les choses. Il faudrait accroître sensiblement les contrôles dans ce sens et sanctionner ces inconscients!
H.S.
■ Réhabilitation de la place aux pigeons: Et les autres sites?
La nouvelle place Mohammed V de Casablanca, appelée également «place aux pigeons», vient d’être inaugurée. Une réhabilitation qui comporte notamment l’édification d’une nouvelle fontaine musicale, mais également la création d’un grand parking souterrain. Il était grand temps que cette place de près de 12.000 mètres carrés soit remise à neuf! Les gestionnaires de la ville blanche ne doivent pas s’arrêter en si bon chemin! Ils devraient donner une seconde jeunesse à l’ensemble des places et des sites historiques de la métropole tels que les Habous ou encore le phare. Mais pas seulement. Miser sur l’entretien de ces sites semble également essentiel pour éviter qu’ils ne s’abîment au fil des ans.
L.M.

■ Deux Marocaines au sommet de l’Everest: Une fierté pour le pays
L’exploit des deux alpinistes marocaines parvenues à atteindre le mont Everest est une fierté. Cela fait plaisir de constater cette avancée majeure de la gent féminine depuis quelques années. Les Marocaines sont en effet de plus en plus nombreuses à occuper des postes de responsabilité, à entreprendre et à mener des projets aussi ambitieux que louables. C’est important que les femmes donnent l’exemple et réalisent de tels exploits. En effet, ce sont elles qui éduquent quotidiennement les citoyens de demain et contribuent en grande partie au développement du capital humain du pays. L’avenir du Royaume ne se fera pas sans femmes fortes et ambitieuses, j’en suis persuadé!
J.C.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc