Habillage_leco
×

Error message

User warning: The following module is missing from the file system: fb_instant_articles_display. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/leconomi/public_html/includes/bootstrap.inc).
Société

Al Hoceïma: Le week-end de tous les risques

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5033 Le 29/05/2017 | Partager
Graves échauffourées entre les services de l’ordre et les protestataires
Ordre du procureur pour interpeller Nasser Zefzafi
Arrestation de 20 personnes
al_houceima_manifs_033.jpg

Un important dispositif des différents services de l’ordre déployé pour  dissuader les manifestants et maintenir l’ordre (Ph. A.K.)

Les événements ont pris une grave tournure vendredi dernier à Al Hoceïma et tout au long du week-end dans plusieurs localités de la province. Les affrontements entre les services de l’ordre et les jeunes de la mouvance populaire ont fait de nombreux blessés de part et d’autre. Juste après la prière des «Tarawihs» du samedi, des centaines de manifestants ont organisé des marches de protestations à Arouit, Driuoch, Imzouren et Al Hoceïma.

Des manifestations dispersées par les services de l’ordre et qui ont engendré des blessés, a déclaré Mohamed Badi, délégué provincial de la santé à Al Hoceïma. Il s’agit d’agents de police et d’éléments des forces auxiliaires, dont trois blessés graves.

Deux ont été évacués à l’hôpital militaire de Rabat, alors que le troisième a subi une opération à l’hôpital Mohammed V d’Al Hoceïma pour fractures. Du côté des manifestants, malgré leurs blessures, graves dans certains cas, ils ne se sont pas dirigés à l’hôpital par peur d’être arrêtés. Aucun bilan n'a été annoncé à leur sujet.

Le procureur général du Roi auprès de la Cour d’appel d’Al Hoceïma a annoncé l’arrestation de 20 personnes, vendredi et samedi, pour de présumés crimes et délits portant atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et pour d’autres crimes de droit commun. Une cinquantaine de personnes serait concernée dans plusieurs villes du nord.

Selon le parquet qui se réfère à l'enquête, les mis en cause auraient reçu «des transferts d’argent et un appui logistique de l’étranger» afin de mener «des activités de propagande susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du Royaume». Version réfutée par les protestataires qui expliquent que leurs revendications sont d’ordre socioéconomique et qu’ils ne sont pas manipulés par des forces étrangères. 

Dans le détail, un communiqué du procureur général précise que le ministère public avait chargé la brigade nationale de la police judiciaire de mener des investigations sur les manifestations qui se déroulent depuis plusieurs mois dans la région. Les derniers affrontements entre les services de l’ordre et les protestataires  ont commencé suite à l’ordre donné par le procureur général du Roi auprès de la Cour d’appel d’Al Hoceïma d’interpeller Nasser Zefzafi pour enquête avant de le déférer devant le parquet. Depuis vendredi, il est recherché après avoir interrompu le matin même le prêche d'un imam. Il est accusé d'avoir «insulté le prédicateur», «prononcé un discours provocateur» et «semé le trouble».

Protégé par ses sympathisants, Zefzafi a quitté son domicile au quartier de Dyour Al Malik, pour se réfugier dans un endroit inconnu. A partir de sa planque, il a partagé une vidéo dans laquelle il exhorte ses sympathisants à respecter l’ordre public et éviter les échauffourées avec les services de l’ordre.

Selon certains de ses proches, il se rendra à la justice dans les prochaines heures. A maintes reprises, L'Economiste a tenté de le joindre par téléphone sans succès. Tout au long de la journée du samedi, tout était calme à Al Hoceïma: les commerçants ont ouvert leurs boutiques et les habitants se sont approvisionnés normalement durant le premier jour du Ramadan. «L’activité reprend doucement en attendant des jours meilleurs», expliquent ces commerçants. Ce n’est qu’après les prières des «Tarawihs» que la situation s'est enflammée.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc