Habillage_leco
Entreprises

Textile de luxe: Le spécialiste français du velours prospecte

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5023 Le 15/05/2017 | Partager
La Tararienne de Rasage à la recherche de partenaires
Velours, mousseline, soieries…
rene_giroud_fondateur_de_la_societe_tararienne_de_rasage_str_023.jpg

René Giroud, fondateur de la Société tararienne de rasage (STR), lors de son passage au Maroc la semaine dernière: «Nous avons travaillé avec toutes les maisons de soierie de Lyon , capitale de soie depuis l’époque de Napoléon, dont Hermès…»,   (Ph. F.Al Nasser)

La Société tararienne de rasage (STR) nourrit des ambitions sur le marché du luxe au Maroc. Ce spécialiste du textile de luxe (velours, soie, mousseline…) est à la recherche de partenaires marocains pour se lancer sur le marché du luxe. René Giroud, fondateur de STR, a fait le déplacement au Maroc la semaine dernière.

«Je voudrais faire le point sur l’existant et envisager des partenariats avec les entreprises intéressées par la transmission de mon savoir-faire», confie-t-il. Pour lui, la proximité géographique favorise un vrai rapprochement industriel avec un segment très peu exploité au Maroc: le luxe. Parmi les partenaires potentiels figurent l’Esith, les écoles de design, les entreprises textiles…

Le spécialiste français, qui ne fait plus de la production, souhaite transmettre son savoir-faire ancestral dans la fabrication de textile de haute qualité très prisé par des maisons connues (Hermès, Chanel, Kenzo, Pierre Cardin …). Ses tissus de luxe sont reconnaissables à leur style (tweed de Chanel, carrés d’Hermès, maroquinerie de LVMH…).

«Ce textile peut être édité en série limitée ou à échelle industrielle dans le monde entier avec un contrôle qualité exigeant et bénéficie d’une R&D au niveau design», poursuit Giroud. Cette fabrication se fait en interne dans les usines du groupe (à Tarare et Pontcharra-sur-Turdine). Les deux unités sont labellisées EPV (entreprise du patrimoine vivant). Sa dernière invention en date (le velours à géométrie variable) a été primée par l’Institut national des métiers d’Art (INMA).

«Je suis le seul au monde à pratiquer ce métier, avec une précision au 100e millimètre près», déclare non sans fierté René Giroud. En effet, le fondateur de la STR fait partie des sous-traitants des grandes marques qui font appel à lui pour ses recherches techniques. Il a réussi à s’adapter aux délais pour répondre au mieux  aux besoins de l’industrie du luxe en termes de rapidité et de réactivité.

Aujourd’hui à la retraite, Giroud compte transmettre un héritage cumulé au bout de plusieurs décennies d’exercice. Ses parents géraient une petite entreprise artisanale (dans Le Beaujolais) dont l’activité était le rasage des tissus. Cet autodidacte, qui voulait devenir interprète, a dû arrêter ses études pour rejoindre l’atelier familial à l’âge de 15 ans. A 22 ans, il entreprend ses premières inventions techniques.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc