Habillage_leco
Entreprises

Grande distribution: Label’Vie recrute à tour de bras

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5021 Le 11/05/2017 | Partager
1.500 postes à pourvoir par an pour Carrefour et Atacadao
10 à 15 ouvertures annuelles à travers le Royaume
Forum de recrutement les 13 et 14 mai à Casablanca

Chef de rayon, responsable magasin, gestionnaire de stocks, chef de caisse… Les métiers de la grande distribution sont peu connus, mais très prisés à l’avenir. Chaque année, des dizaines de supermarchés et hypermarchés ouvrent leurs portes un peu partout au Maroc. Sauf que les profils adéquats ne courent pas les rues, à en croire les professionnels.

«Nous avons du mal à trouver des diplômés opérationnels pour certains profils pointus de la grande distribution», reconnaît Ahmed Abbou, DRH du groupe Label’Vie. Or, le groupe, qui compte 3 business-unit (Carrefour, Carrefour Market et Atacadao), programme des dizaines de nouvelles ouvertures par an. «Nous effectuons plus de 1.500 recrutements par an afin de couvrir nos besoins dans 25 villes à travers le Maroc», annonce Abbou.

Aujourd’hui, Label’Vie préfère opter pour une approche proactive en allant vers les jeunes diplômés au potentiel prometteur. Le groupe organise en effet les 13 et 14 mai son premier Forum des métiers de la grande distribution au parking de Carrefour Sidi Maârouf. Ce 1er rendez-vous sera suivi d’une caravane qui sillonnera les principales villes du Royaume à la recherche de nouveaux talents.

L’objectif est de sensibiliser aux métiers de la distribution et leur «potentiel d’ascension sociale». Trois familles de métiers se côtoient dans un hypermarché: le développement commercial (logistique, achats, brand development…), le support (finance, gestion, audit, DRH …) et l’exploitation (chef de rayon, responsable magasin, gestionnaire de stocks). Ce dernier pôle représente «le nerf de la guerre», selon les termes de Sohair Lemrahi, directrice communication du groupe. 

Et c’est là où le manque de profils se fait le plus ressentir. Pour y remédier, le groupe préfère recruter de jeunes talents qu’il forme en interne. En tout, près de 500 actions de formation sont programmées chaque année sur une trentaine de métiers de la grande distribution. «Nous leur proposons même des formations diplômantes qui leur permettent de gravir rapidement  les échelons de la hiérarchie», poursuit le DRH.

A ce jour, Label’Vie compte une soixantaine de points de vente dans 23 villes, dont plus du tiers (22) est situé à Casablanca. Deux spécialités coexistent dans les magasins: l’alimentaire et le non-alimentaire. L’alimentaire comprend des domaines tels que la boucherie, la boulangerie pâtisserie, la poissonnerie, les fruits et légumes... Le non-alimentaire, quant à lui, intègre le bazar, le textile, l’électroménager, l’hygiène...

Cherche désespérément: poissonnier, boucher, boulanger…

Le coeur de métier du groupe Label’Vie se concentre aujourd’hui sur les compétences en magasin, au plus près des clients. Ce sont donc les fonctions «classiques» de la distribution qui sont privilégiées directeur/responsable magasin, manager/chef de rayon, hôtesse de caisse… Mais, selon Ahmed Abbou, DRH du groupe, ce sont  paradoxalement les profils d’artisans (boucher, poissonnier, boulanger, pâtissier ou encore vendeur de fruits et légumes) qui font cruellement défaut. «Dans les villes où nous nous installons, nous avons souvent recours au grand maître de la corporation pour nous désigner les meilleurs apprentis», explique Abbou. Peu d’instituts forment des profils opérationnels dans ces spécialités. Le groupe en est même réduit à recruter de jeunes apprentis non diplômés pour combler ce manque.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc