Habillage_leco
Régions

Safi veut rattraper le temps perdu

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5020 Le 10/05/2017 | Partager
Des milliards de DH investis
Nouveau port et centrale thermique, les grands projets
Les opportunités d’investissement notamment industrielles mises en avant
nouvaux_port_safi_020.jpg

Une fois achevé, le nouveau port de Safi va permettre à la région de devenir un hub pour l’exportation des phosphates (Maquette OCP)

La ville de Safi s’est, enfin, décidée à se réconcilier avec son histoire et… ses populations. Elle est aidée en cela par les nombreux chantiers qui y ont été lancés depuis 2013. Que ce soit aux niveaux économique, industriel, agricole, social ou culturel, une réelle volonté politique existe bel et bien pour sortir la ville de la marginalisation dans laquelle elle a été plongée au cours de la dernière décennie.

Un grand port, l’autoroute, un pôle industriel axé sur le maritime, des atouts touristiques indéniables… la région de Safi se prépare à entrer dans un avenir socio-économique fort prometteur. En outre, la ville, qui a toujours été présente sur l’une des plus importantes voies maritimes du commerce international, dispose déjà d’un port figurant parmi les plus anciennes infrastructures du pays d’où sont exportés les produits de la pêche, les phosphates et dérivés, le gypse, la barytine… Sa reconversion va permettre de générer de nouvelles activités à forte valeur ajoutée. Il est, en effet, prévu d’y intégrer le tourisme de plaisance et de croisière et l’offshoring…

Sans oublier le projet d’un aéroport. Faut-il le rappeler, de nombreuses activités industrielles sont déjà présentes dans la ville. C’est le cas notamment de l’industrie chimique et para-chimique, de l’énergie, des mines, de l’agroalimentaire et de la plasturgie. Pour ne citer que le gypse, Safi et sa région abritent plus de 6 milliards de tonnes de réserves naturelles de ce minerai. La valorisation du minerai est assurée par 7 unités industrielles.

En plus d’un grand chantier naval qui fait sa fierté, la région de Safi disposera bientôt d’un nouveau port aux dimensions internationales. Il sera livré vers la fin de l’année en cours, assure-t-on. Sa réalisation a nécessité un investissement de 4 milliards de DH. Il est prévu que cette infrastructure connaisse une extension et un aménagement dans le cadre du Plan national portuaire s’étalant jusqu’à l’année 2030. L’OCP a également mis sur pied son propre programme d’extension dans la même zone.

Le nouveau port comportera notamment un terminal charbonnier. Tout le charbon destiné à l’alimentation en carburant de la centrale thermique de Safi sera réceptionné à partir de ce terminal. Les travaux pour sa réalisation seront achevés en août prochain. Sa capacité d’accueil sera de 3,5 millions de tonnes de charbon.
On l’oublie souvent, l’activité agricole est aussi importante dans cette région. L’irrigation y couvre pas moins de 6.000 hectares alors que 5.000 autres le seront prochainement. Safi abrite également une unité industrielle, unique dans son genre, qui produit de l’aliment pour le bétail et la volaille à partir de produits phosphatés.

saf_devloppement_020.jpg

A tout cela, il faut ajouter les activités de pêche maritime et de l’artisanat.  La ville n’abrite-t-elle pas le plus grand centre de céramique du Maroc. Forte de son réseau routier provincial de plus de 1.000 km et de l’autoroute Safi-El Jadida déjà opérationnelle, la région de Safi ambitionne de s’ouvrir davantage vers les Grand et Moyen Atlas. La conjugaison des efforts entre les régions de Marrakech-Safi et Béni Mellal-Khénifra va permettre la construction d’un nouvel axe autoroutier reliant l’ouest et le centre du pays. Un projet d’autoroute Safi-Marrakech-Béni Mellal est déjà en cours de finalisation. Les études de faisabilité sont achevées et le tracé délimité.  Sa validation par les autorités de tutelle, fort attendue, est pour bientôt, ont indiqué à L’Economiste des sources proches du dossier.

Parallèlement, les pouvoirs publics réfléchissent sérieusement au prolongement jusqu’à Essaouira (140 km) de l’autoroute El Jadida-Safi. En plus d’une voie de contournement du périmètre urbain de la ville de Safi reliant le nouveau port au réseau routier national.

Cependant, toute cette infrastructure routière et portuaire permet-elle à la région de Safi d’offrir une attractivité en termes d’investissement? Une interrogation à laquelle on ne peut répondre que par l’affirmative: oui, cette région propose et offre de nombreuses opportunités d’investissement notamment dans le secteur industriel. Bon nombre  d’activités peuvent y être développées, notamment l’emballage, la valorisation des produits alimentaires, les conserves et également l’industrie minière, les composants électroniques et électriques…

Le hub OCP

Une cité dédiée à l’activité industrielle est en phase de construction. Elle sera réalisée sur une superficie totale de 3.400 ha. Un projet gigantesque qui intègre, non seulement le nouveau port, mais également le parc Safi Phosphate Hub (SPH). Il s’agit d’une grande plateforme industrielle et logistique. Elle sera réalisée par l’OCP. L’Office prévoit, en effet, d’investir quelque 30 milliards de DH dans ce hub qui sera constitué notamment d’unités de fabrication des engrais, de quais et d’installations dédiées au chargement des navires.
Sans oublier le Logiparc Safi-Sud, un centre de formation et un autre de recherche et développement, une station thermique, un parc industriel de nouvelle génération….

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc