Habillage_leco
×

Error message

User warning: The following module is missing from the file system: fb_instant_articles_display. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/leconomi/public_html/includes/bootstrap.inc).
Régions

Casablanca: Le plan d’actions préfectoral sera voté en juin

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5013 Le 28/04/2017 | Partager
Santé, éducation et précarité, les priorités
Projets ciblés en faveur des couches défavorisées
La société civile associée à l’identification des besoins
mohamed_najib_ammor_013.jpg

Mohamed Najib Ammor, président du Conseil préfectoral: «Le conseil a une vocation purement sociale dans des secteurs comme la santé, l’éducation, la précarité, l’habitat, la jeunesse, la lutte contre l'exclusion» (Ph. Jarfi)

Santé, éducation et précarité. Ce sont les 3 champs d’actions prioritaires pour le conseil préfectoral de Casablanca. Cette instance planche actuellement sur l’élaboration de son programme de développement (PDP) qui sera soumis au vote des élus en juin prochain. Mais auparavant, une phase de concertation est nécessaire avant d’arrêter cette feuille de route 2017-2022.

A cet effet, des représentants de la société civile et les ministères concernés ont été conviés à des workshops organisés jeudi 27 avril à Casablanca. «A la lumière des recommandations de ces ateliers, nous allons fixer nos priorités dans les différents secteurs sociaux», explique Mohamed Najib Ammor, président du Conseil préfectoral.

Bien évidemment, les autres conseils (communal et régional) sont également associés à ce processus. «L’objectif étant de mieux coordonner les interactions entre la région, la province et la ville», poursuit Ammor. Autrement dit: une délimitation des périmètres d’intervention des 3 conseils (régional, communal et préfectoral) est nécessaire afin d’éviter le risque que chacun n’empiète sur les prérogatives de l’autre. Certes, dans l’ancienne configuration, le Conseil de la ville avait toute latitude dans le cadre du système de l’unité de la ville (instauré dès 2003) alors que les conseils préfectoral et régional étaient pratiquement des coquilles vides.

Mais, aujourd’hui, la donne a changé et chaque conseil a ses propres compétences. Ainsi, la région s’occupe entre autres des questions liées à l’environnement, le rural, la qualité de vie, le transport et l’emploi. Pour sa part, la préfecture ou la province exerce les prérogatives qui lui sont transférées par l’Etat dans le domaine du développement social. Ainsi, ses interventions sont purement sociales dans des secteurs comme la santé, l’éducation, l’habitat, la culture, la jeunesse et le sport…
Quant à la commune, elle n’a pas encore dévoilé son plan d’actions, ni fixé ses priorités pour l’heure. En tout cas, ses programmes se veulent complémentaires, avec chacun des spécificités propres.

«Nous ne travaillons pas en silos. Dans notre programme, nous prenons en considération les orientations de la région, les politiques sectorielles des ministères concernés, le Plan de développement du Grand Casablanca…», assure le président du conseil préfectoral. L’objectif, selon lui, est d’apporter un plus par rapport à l’existant. Pour ce faire, une base de données de projets a été préparée pour des secteurs comme la santé, l’éducation, la précarité … Une étape de diagnostic a déjà permis de recueillir les données-clés sur ces domaines auprès du HCP, ministères de tutelle…

Parmi les projets retenus, figure notamment la réhabilitation des crèches publiques (chaque commune en compte 3 à 5 sur son territoire). «Ces dernières seront équipées et leur personnel formé afin de pouvoir accueillir les enfants des plus démunis», assure-t-il. Autre cible des programmes de la préfecture, les personnes à besoins spécifiques (dont la prise en charge des enfants autistes) et les  toxicomanes.

Pour financer ses programmes, la préfecture, dont le budget annuel ne dépasse pas les 340 millions de DH, compte recourir au soutien de partenaires comme l’INDH, la Fondation Mohammed V, la région, la CUC… Le Conseil préfectoral se fera assister par les SDL, dont il est actionnaire, pour l’exécution de son programme. Il est en effet présent dans le tour de table de Casa-Aménagement, Casa-Transports, Casa patrimoine et Casa Event & Animation.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc