Economie

Réfrigérateur: Des droits antidumping arrivent

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5007 Le 20/04/2017 | Partager
Des mesures cibleraient des importations de Turquie, Thaïlande et Chine
Les side-by-side, soit les combinés réfrigérateur-congélateur, exclus
Les marges du seul producteur local réduites alors que les ventes baissent
refrigirateur_007.jpg

Plusieurs marques de réfrigérateurs sont importées de Turquie, Thaïlande et Chine. Le rapport du  département du Commerce extérieur ne précise pas si elles seront toutes concernées par les droits antidumping. Et ce, à l’exception des réfrigérateurs en provenance de Chine. D’ailleurs, les opérateurs chinois n’ont pas participé au rapport

Des droits antidumping provisoires seraient appliqués sur  les réfrigérateurs importés de  Turquie, de Thaïlande et de Chine. Les taux recommandés par le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur varient de 16,94% pour les produits en provenance de Turquie à 27,56% pour ceux originaires de Chine (voir aussi tableau).  

Ces taux sont le résultat d’une enquête lancée le 21 mars 2016 suite à une requête déposée par l’unique fabricant de réfrigérateurs au Maroc, l’entreprise Manar dont l’usine se trouve à Tit Mellil à Casablanca. Celle-ci importe également, mais dans des proportions limitées à 8% de sa production en 2015 et 3% des importations globales (2015) des pays concernés. Du coup, sa requête a été retenue puisque ses achats à l’étranger ne constituent pas un élément structurel de son activité. «Ces importations s’inscrivaient dans le cadre d’une politique d’autodéfense à l’égard de la forte concurrence des importations en dumping des pays concernés», souligne le rapport du Secrétariat d’Etat au Commerce extérieur.

Le produit visé n’est autre que le réfrigérateur de type ménager, à compression, de toute capacité et muni d’une ou de plusieurs portes extérieures. Les side-by-side, soit les combinés réfrigérateur-congélateur,  sont exclus. L’analyse effectuée par le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur révèlent  que la part des importations en provenance de ces trois pays a augmenté de manière importante entre 2010 et 2015: elle est passée de  71% en 2010 à 228% en 2015, soit un taux de croissance de 220%. En parallèle, la consommation nationale est sur un taux d’accroissement de 55%.

Pour sa part, la production nationale a chuté de façon notable durant cette même période:  32% entre 2010 et 2013 alors que les ventes ont reculé de  29% avant de remonter légèrement en 2014-2015, mais sans jamais regagner le niveau de l’année 2010.

Ceci étant , les prix unitaires moyens de vente des réfrigérateurs ont reculé de 7% sur la période 2010 à 2015. Ce qui traduit, selon le Commerce extérieur, l’impact de la pression sur les prix de l’industrie nationale exercée par les importations originaires de ces trois pays.

Les investissements engagés par Manar ont permis de réduire considérablement ses coûts de production, mais en même temps l’entreprise a dû baisser ses prix de vente. Du coup, ses marges ont été également réduites. Ainsi, au lieu que la baisse des coûts de production se traduise par l’amélioration de la situation de l’entreprise, elle a permis uniquement à l’entreprise de faire face à la concurrence des importations. Une baisse de la productivité, des salaires et des effectifs  a été opérée par l’unique producteur de réfrigérateurs au Maroc. Une situation qui témoigne, selon le rapport, de la pression exercée par les importations en dumping sur les prix intérieurs.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc