Habillage_leco
Economie

Assurance: Le digital au cœur des mutations

Par Reda BENOMAR | Edition N°:5007 Le 20/04/2017 | Partager
Les opérateurs acculés à réajuster leur modèle économique
Les fintechs titillent les assureurs dans leurs marchés historiques
assurance_digital_007.jpg

La rencontre comprend un programme scientifique de 6 conférences plénières animées par 40 experts nationaux et internationaux (Ph. RB)

Rush sans précédent de près d’un millier de CEO et décideurs des quatre coins du monde au rendez-vous de Casablanca de l’assurance. Le secteur, conscient que la technologie est en train de profondément changer la donne, a placé cette 4e édition de la messe annuelle des assureurs sous le thème de «l’expérience client à l’heure du digital». Le thème a occupé l’essentiel du discours de Mohamed Hassan Bensalah, président de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR).

Bensalah avait d’ailleurs réaffirmé ces ambitions dans un entretien publié dans notre édition du 19 avril 2017. «Le Web 2.0, la démocratisation des mobiles, l’avènement des big data sont autant d’évolutions qui vont bouleverser les fonctions marketing de l’assurance», explique-t-il. «La révolution digitale ouvre la voie à l’exploitation des masses de données pour une meilleure analyse du risque, son calcul et de sa tarification», poursuit Bensalah.

Un avis que partage Hassan Boubrik, président de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), qui estime que la révolution  digitale induit de nouveaux modèles intelligents. «L’explosion du parc des smartphones et des objets connectés (20 milliards à l’horizon 2020) pousse l’assureur et le régulateur à adopter de nouvelles logiques», explique-t-il.

«L’avènement du véhicule autonome sans chauffeur déplace la responsabilité civile vers le constructeur et l’éditeur de technologies embarquées. D’un autre côté, la  digitalisation et le développement de la blockchain  combinés aux avancées de la génétique révolutionnent  l’assurance santé», conclut-il. L’ouverture de la 4e édition du «Rendez-vous de Casablanca de l’assurance» a été marquée par la signature d’une convention de coopération entre le Sénégal, pays à l’honneur, et le Maroc. «Un cadre stratégique d’accompagnement du secteur est en préparation à la Fédération sénégalaise», souligne Mor Adj, président  de la Fédération sénégalaise des sociétés d’assurances (FSSA).

Par la suite, Philippe Poiget, délégué général de la Fédération française de l’assurance (FFA), a présidé le premier panel autour de la stratégie digitale des assureurs. Les interventions remarquées de Zouheir Bensaid, CEO de RMA assurance, et celle de Laurent Bouschon, directeur du pôle services chez Groupama, ont mis l’accent sur l’intégration de nouveaux business model dans le monde de l’assurance.

Avec le lancement de produits clairement orientés mobile first, les assureurs démontrent leur volonté de ne pas vouloir rater le coche du digital. A noter qu’au Maroc, l’année 2016 a connu une croissance de 15% tirée par l’assurance vie et capitalisation dont les primes ont augmenté de 35%. Cela change la donne, souligne le président de la FMSAR, qui rappelle que la branche vie représente désormais 40% de la masse du secteur.

«Aux Etats-Unis, plus de 80% des investissements dans les obligations corporate sont le fait de l’assurance vie», conclut l’invité d’honneur Dirk Kempthorne, président de la Global Federation of Insurance Associations (GFIA) et  ancien secrétaire à l’Intérieur des Etats-Unis sous l’ère George W. Bush.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc